Julien Dupuy - Août 2010 - Stade français - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Le Stade français répond présent

Le Stade français répond présent

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 13/08/2010 à 22:05 -
Par Rugbyrama - Le 13/08/2010 à 22:05
Dans le stade de Charléty, le Stade français, encore maladroit, a toutefois rendu une copie intéressante en venant facilement à bout de Bourgoin (43-12) grâce à cinq essais. Dominateurs dans le second acte, les hommes de la capitale retrouvent le sourire après une saison passée peu glorieuse.

Il n'y a jamais de bon moment pour encaisser un essai. Mais Bourgoin a confirmé vendredi soir que céder juste avant le repos augure une seconde période difficile. Déjà préoccupés par leur solidité défensive, les Isérois tenaient leurs hôtes parisiens en échec (9-9) avant que Dimitri Szarzewski ne force le verrou Ciel et Grenat à la dernière seconde de la première période, après qu'un maul pénétrant ait été bien repoussé (9-16, 40e). La première réalisation du Stade Français dans son nouvel antre de Charléty.

Jusqu'alors, les hommes du nouvel entraîneur Michael Cheika s'étaient heurtés à une solide résistance, à l'image de Hugo Southwell, propulsé en touche alors qu'il se voyait déjà aplatir (17e). Maîtrisant le ballon, les locaux ne parvenaient cependant pas à se détacher au score, les Argentins Di Bernardo et Viazzo répondant aux pénalités de Julien Dupuy.

Des Parisiens au point physiquement

Mais l'essai du talonneur international allait précipiter le déclin physique de Bourgoin au retour des vestiaires. Une baisse de forme que n'allaient pas connaître les Parisiens. Encore en rodage dans le jeu, les joueurs de la capitale pouvaient néanmoins dérouler. Bastareaud puis Parisse assommaient le match en dix minutes (42e et 49e), avant qu'Arias (62e) et Southwell (72e) ne corsent une addition bien salée pour Bourgoin, muet en seconde période malgré quelques incursions en fin de rencontre.

Maladroit dans le premier acte avec notamment plusieurs touches dangereuses perdues, le Stade Français montre des signes d'embellie avec cette victoire bonifiée dès la reprise du Top14. Une confiance qu'il pourrait accroître dès vendredi prochain grâce à une seconde réception consécutive, cette fois du promu rochelais.

En encaissant une lourde défaite dès la première journée, les Berjalliens se place quant à eux dans une délicate posture en vue du maintien. D'autant que c'est le champion de France en titre, Clermont, qui se déplacera à Pierre-Rajon lors de la prochaine journée.