Top 14 Paris Stade français Michael Cheika 2010/2011 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Paris muscle son... banc

Paris muscle son... banc

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 25/08/2010 à 20:17 -
Par Rugbyrama - Le 25/08/2010 à 20:17
Le Stade français se déplace à Toulouse ce samedi pour l’affiche de la troisième journée du Top 14. Forts de leurs deux victoires, les Parisiens ont décidé de présenter une équipe fortement remaniée, préférant laisser les cadres sur le banc. Une décision justifiée par l’entraîneur Michael Cheika.

Un championnat ne se gagne pas à quinze titulaires mais plutôt grâce à un groupe de trente joueurs. Cet adage, ressorti à chaque fin de saison par les entraîneurs titrés, se vérifie souvent dès les premiers matchs. Le nouveau technicien du Stade français, Michael Cheika, l’a même appliqué pour la troisième journée de ce Top 14. Les Parisiens vont se déplacer au Stadium de Toulouse avec une équipe remaniée. "Ce ne sera pas une équipe complètement différente mais on va changer dix ou douze joueurs", a confirmé le manager australien. "C'est dans l'esprit (pour) avoir deux équipes (compétitives, NDLR) qu'il faut le faire. On ne peut pas acheter cette deuxième équipe, alors il faut profiter des occasions comme celle-là." Les internationaux prennent place sur le banc de touche. Le pilier Rodrigo Roncero, le talonneur Dimitri Szarzewski, le deuxième ligne Pascal Papé, le troisième ligne Sergio Parisse, le demi de mêlée Julien Dupuy et le centre Mathieu Bastareaud ne débuteront pas la partie. L’ailier Julien Arias et le centre Gonzalo Tiesi restent à la maison. Les jeunes Quentin Valentin, Alexandre Flanquart et Rabah Slimani commenceront la rencontre. Le doute plane encore sur l’aile gauche entre Ollie Phillips, légèrement blessé, et Romain Raine.

A double tranchant ?

Avec cette équipe modifiée et hybride, le Stade français mise sur deux possibilités. Soit le club accroche Toulouse en première mi-temps et Cheika pourrait lancer son banc pléthorique pour décrocher quelques points. Soit Paris est dépassé dès le début du match et les cadres de l’équipe ne joueront qu’une poignée de minutes. Le staff parisien préfère donner du temps de jeu aux remplaçants et retrouver des internationaux frais et revigorés pour la semaine prochaine avec notamment deux rencontres au programme (réception de Castres le mercredi et déplacement à Biarritz). Difficile de lire entre les lignes.

La décision du Stade français fera certainement des déçus. Les spectateurs présents au Stadium ne devaient pas s’attendre à un tel renouvellement d’effectif côté parisien. Même si Toulouse, confronté à la même cadence du calendrier (trois matchs en une semaine), pourrait aussi relancer quelques joueurs même si l'obligation de victoire va réduire les champs d'actions de Guy Novès. En effet, les champions d’Europe se doivent de réagir après la défaite face à Castres.