sergio parisse stade français 2010 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Paris : Gommer les imperfections


Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/09/2010 à 14:21 -
Par Rugbyrama - Le 09/09/2010 à 14:21
Après trois victoires en cinq matchs, le Stade français peut se rassurer. L'entame de championnat est honorable, avec la 5e place à la clé, et les démons du passé semblent éloignés. Mais les deux défaites sur les terrains de Toulouse et Biarritz ont mis en exergue la fébrilité du collectif parisien.

Il faut l'avouer, quand les Parisiens gagnent, ils ne font pas les choses à moitié. Auteur de trois cartons face à Bourgoin (43-12), La Rochelle (41-26) et Castres (40-34), le Stade français se retrouve logiquement deuxième meilleure attaque du championnat avec 151 points. Paris tente de soigner les maux de la saison dernière, et la recette est loin d'être miraculeuse, certes, mais elle semble fonctionner. Car souvenez-vous, l'an passé, à ce stade de la compétition, les soldats rose de Max Guazzini peinaient à débuter de façon honorable le Top 14. Avec une place d'avant-dernier, trois défaites et un match nul en cinq rencontres, Paris devançait les Albigeois de seulement quelques points. Ces résultats déplorables annonçaient d'ores et déjà les prémisses d'une saison en dents de scie. Alors le Stade français peut se rassurer de son entame acceptable, il devra toutefois corriger ses erreurs qui l'ont fait échouer face à Toulouse et Biarritz s'il souhaite évoluer dans la cour des grands.

Un collectif encore fragile

Lors des deux premières journées, le Stade français a rencontré le promu rochelais, et le plus mauvais élève de Top 14 actuel, soit Bourgoin. Le premier présente un profil certes prometteur depuis le début de saison, le second, quant à lui semble s'enliser dans la zone alarmante du classement. La troisième victoire a été obtenue à l'arraché face au Castres olympique et la défaite contre le Stade toulousain représente le premier bémol. Celle face au BOPB sonne l'alerte. "On ne ramène rien du tout de Biarritz et on ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes, parce que nous n'avons pas su être opportunistes. Je pense qu'il y avait un coup à jouer ici. On aurait dû être plus patient et jouer un peu plus chez eux. Maintenant, on sait dans quel état d'esprit étaient les Biarrots, bravo à eux, dommage pour nous." A l'image des propos du demi de mêlée Julien Dupuy, Paris s'égare dans l'indiscipline et autres aberrations. Les performances de début de championnat ont clairement mis en exergue la fébrilité du collectif parisien. La remontée de quatorze points des Castrais en l'espace de dix minutes, lors de la quatrième journée de Top 14, en est la preuve concrète. Par ailleurs, l'équipe a encaissé pas moins de 125 points depuis la reprise, un constat sans équivoque qui expose la défense fiévreuse des Parisiens.

Confirmer pour convaincre

A l'approche de la sixième journée de championnat et de la réception du CA Brive, Paris souhaite dans un premier temps ne pas connaître la défaite à domicile. L'entraînement sera axé sur les fondamentaux tels que la touche (Paris a perdu six lancers lors du précédent match), le travail de précision et celui de l'attaque. L'objectif est donc d'éviter de commettre les mêmes erreurs que par le passé. Toutefois, malgré ces imprécisions, depuis le début de saison, Paris assomme à chaque fois ses adversaires de quarante points dans l'enceinte de Charlety. L'adversaire briviste est donc avisé.