Other Agency
 
Top 14

Médard, la confirmation

Médard, la confirmation

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 03/08/2009 à 18:40
Avant le début du championnat, notre site vous fait revivre la traditionnelle revue de l'élite Midi Olympique récompensant les meilleurs joueurs du championnat poste par poste. Retrouvez chaque jour le portrait du lauréat. A l'arrière, Maxime Médard s'est imposé au cours de la saison 2008-2009.
 

Ce n'est pas une surprise de le retrouver à cette place. Maxime Médard a confirmé son statut de révélation du Top 14 accordé la saison passée. A la hauteur des attentes, il a vu son année, faute d'être couronnée par un titre avec le Stade toulousain, récompensée par une place de titulaire en équipe de France. Car si la saison 2007-2008 a été exceptionnelle en ce qui concerne ses performances (avec en apothéose sa prestation épique lors de la finale du Top 14 gagnée contre Clermont), et l'a révélé au haut niveau en club, 2008-2009 s'annonçait par nature dangereuse pour l'ancien joueur du Blagnac Sporting Club. Il fallait en effet répondre aux espoirs nombreux qui se portaient désormais sur lui, et être capable de passer la vitesse supérieure au plan international. L'heure de la confirmation avait sonné: "On dit tout le temps que le plus délicat est de confirmer, alors forcément je suis très satisfait de ma saison. J'ai découvert l'équipe de France, le niveau international et je suis parvenu à m'imposer en club", concède t-il lucide sur l'évolution de son parcours.

Titulaire en puissance

Et comment pourrait-il ne pas être satisfait? Il a négocié ce virage délicatavec brio. Il a ajouté à son talent et à ses qualités exceptionnelles, une dimension internationale. Médard a pris de la bouteille et a acquis une expérience précieuse en s'imposant en Équipe de France comme l'arrière indiscutable de cette sélection. Il participe au tournoi des 6 Nations et également à la tournée d'été, dont il ramène une victoire historique face aux All Blacks dans ses bagages, et un statut : il fait maintenant partie de la colonne vertébrale de cette équipe, et on voit mal comment Marc Lièvremont pourrait se passer de lui. Relanceur et finisseur de talent, véritable feu follet à la pointe de vitesse fulgurante, il est un électron libre qui pèse et fait douter les défenses à chaque prise de balle. Il sait aussi se montrer décisif et pratique un jeu au pied assez puissant et régulier. Rappelons qu'il ne vient pas de nulle part ; champion du monde des -21ans en 2006, il bascule dans une autre dimension à l'été 2007 après avoir suivi des cours d'été auprès de Mohamed Benama, ancien coach du boxeur Mayar Monshipour. Une étape probablement décisive dans l'explosion du joueur la saison suivante.

Parallèlement et logiquement à son accession à l' EDF, il s'est aussi imposé dans son club, détrônant un certain Clément Poitrenaud. C'est la première fois qu'un joueur place la "Poitre" sur le banc lors des phases finales.

Médard est en pleine ascension, il a définitivement quitté son statut d'espoir, de grand joueur en devenir, et s'il est évidemment perfectible, en défense et à la réception des chandelles notamment, son plus grand défi pour la saison à venir sera d'améliorer sa dimension physique et de conserver sa rigueur dans le travail. A partir de là, pour lui, les rêves les plus fous sont permis. En attendant, il méritait bien la récompense de Midi Olympique.

Le Top Ten des arrières pour la saison 2008-2009 :

1. Maxime Médard (Stade toulousain)

2. Anthony Floch (ASMCA)

3. Jérôme Porical (USAP)

4. Clément Poitrenaud (Stade toulousain)

5. Florian Denos (CSBJ)

6. Philip Burger (USAP)

7. Nicolas Brusque (B.O)

8. Jean-Baptiste Peyras (Aviron bayonnais)

9. Barry Davies (Brive)

10. Thomas Bouquié (C.O)

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×