Top 14

Hayman a choisi Toulon

Comme le révèle Midi Olympique dans son édition de ce lundi, le pilier droit des All Blacks Carl Hayman (30 ans, 45 sélections) a décidé de s'engager avec le RC Toulon pour la saison prochaine. Un nouveau transfert de poids pour le club varois qui devrait être mal accueilli en Nouvelle-Zélande.

 
Hayman a choisi Toulon - Rugby - Top 14 Icon Sport
 

Après l’ailier international anglais Paul Sackey, c’est encore un coup de maître réussi par le RC Toulon sur le marché des transferts. Le Néo-Zélandais Carl Hayman, considéré comme un des meilleurs piliers droits du monde, évoluera sur la Rade la saison prochaine. Son arrivée en France, et plus précisément à Toulon, était pressentie ces dernières semaines… C’est désormais officiel : Midi Olympique l’annonce ce lundi et le club varois l’a confirmé sur son site internet. Le président Mourad Boudjellal lui aurait proposé un contrat sur trois saisons (deux plus une en option).

Privé de Coupe du monde ?

Né à Opunake (Nouvelle-Zélande), Carl Joseph Hayman, 30 ans, a porté le maillot all black à 46 reprises entre 2001 et 2007, et notamment lors de la défaite face au XV de France en quart de finale de la dernière Coupe du monde. A Toulon "Zarg", comme on le surnomme (1,93 m pour 115 kg), va rejoindre l'ouvreur Jonny Wilkinson et le trois-quarts centre Tom May, ses anciens coéquipiers des Newcastle Falcons, le club anglais où il évolue actuellement après avoir joué aux Otago Highlanders de 1999 à 2007. Son arrivée porte actuellement à quatre le nombre de piliers droits dans l’effectif toulonnais. Et tous sont de sérieux clients ! Outre Davit Kubriashvili, le RCT a également recruté Karena Wihongi et Clément Baïocco.

Ce transfert devrait également faire de nombreux remous en Nouvelle-Zélande. En effet, le choix de Carl Hayman de rejoindre Toulon va le priver du prochain Tri-Nations avec les All Blacks. Et surtout, quid de la prochaine Coupe du monde, qui se déroulera au terme de la saison prochaine au pays du long nuage blanc ? Car la Fédération néo-zélandaise a tout tenté pour conserver le joueur dans son giron, lui proposant notamment un salaire supérieur à ceux de Richie McCaw ou Daniel Carter, et lui permettre ainsi de disputer la compétition. Hayman en a décidé autrement…

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |