2010 Top 14 Stade Francais Jacques Delmas - AFP
 
Article
commentaires
Top 14

Delmas: "Du baume au coeur "

Delmas: "Du baume au coeur "

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 08/12/2009 à 15:47
L'entraîneur parisien Jacques Delmas savoure la victoire de son équipe face à Bayonne au Stade de France. Un succès vécu comme un véritablement soulagement dans les rangs du Stade français qui n'avait plus gagné depuis un mois. L'ancien technicien biarrot revient aussi sur sa nouvelle vie.

Votre victoire contre Bayonne (34-10) vous a-t-elle rassurée vous et vos joueurs après une phase plus difficile au mois de novembre?

JACQUES DELMAS : Disons qu'il y a une approche différente du match d'autant plus qu'il y a la folie du Stade de France qui rentre en jeu. Après, nous avons remporté ce match parce que les joueurs s'en sont donnés les moyens. Ce match nous a aussi redonné du baume au coeur et de la confiance car justment nous n'étions pas au mieux après cette phase des tests matchs du mois de novembre.

En termes de jeu, comment expliquez-vous que votre équipe fasse des premières mi-temps intéressantes et se désunisse souvent en deuxième période ?

J. D. : Je pense que c'est le problème des entraîneurs et c'est grâce à l'expérience comme celle que j'ai acquise qu'on arrive à corriger des choses et renverser le cours du jeu. Aussi il ne faut pas laisser retomber la pression car cela peut coûter cher dans un match et ça pourra aussi nous porter préjudice par la suite mais la saison n'est pas finie.

Comment est la vie à Paris ? N'est-ce pas trop dur de vivre seul, sans votre famille ?

J. D. : C'est un choix de vie que j'ai fais et tout le monde est amené à en faire un. Je suis resté pendant neuf mois sans contrat et quand Max Guazzini m'a appelé pour me proposer le poste d'entraîneur, j'ai sauté sur l'occasion. Après ils est forcément difficile de trouver un équilibre avec ma famille et le fait de vivre seul, mais l'important dans la vie c'est de vivre sa passion et de se faire plaisir.

L'adaptation au club n'a t-elle pas été trop difficile, avc le staff et les dirigeants ?

J. D. : Vous savez, c'est compliqué de reprendre une équipe en pleine saison, donc nous avons profité du stage pour aller à l'essentiel avec les joueurs, développer notre projet de jeu et mettre notre manière d'entraîner et les automatismes sur le terrain afin d'etre le plus efficace possible tout au long de la saison.

Les attentes du public Parisien sont-elles plus fortes que les attentes du public biarrot ? La pression est-elle la même ?

J. D. : Disons que le contexte est différent, comme la proximité avec le public. Le Stade Français est aussi un club très médiatisé et il vaut mieux faire des bons matchs car si cela va mal, cela se sait vite, et au vu de nos objectifs, le public sera intraitable avec nous.