Castres Biarritz - AFP
 
Article
commentaires
Top 14

Castres garde le rythme

Castres garde le rythme

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 27/11/2009 à 15:04
Castres s'est à nouveau installé seul aux commandes du championnat en dominant largement Biarritz avec le bonus offensif (34-6). Les Tarnais, toujours aussi surprenants, pourront savourer cette position de leader tout le week-end puisque Bayonne-Perpignan a été reporté pour cause de grippe A.

Castres impose le respect. C'est le moins que l'on puisse dire. Après le Stade toulousain, c'est Biarritz qui a cédé sous le rouleau compresseur castrais (34-6). Solides en conquête, notamment dans le secteur de la mêlée, et emmenés par un buteur d'une précision redoutable, les Tarnais n'ont pas laissé la moindre chance à des Basques brouillons et indisciplinés. Pourtant, c'est Dimitri Yachvili qui débloqua le tableau d'affichage après seulement quatre-vingt dix secondes de jeu. Le seul moment où les visiteurs seront devant au score. Car la révolte tarnaise ne tarda pas avec un Chris Masoe impressionnant de puissance. Hall écopait d'un carton jaune (20e) pour une succession de fautes au sol et Teulet passa quatre pénalités pour donner six points d'avance aux siens. Avant le tournant de la rencontre.

Sur un ballon anodin, Faure commettait un en-avant devant sa ligne d'en-but. Il offrait par la même occasion une excellente opportunité pour les résidents de Pierre-Antoine. Les coéquipiers d'Alexandre Albouy ne se laissèrent pas prier et profitèrent de l'aubaine. L'ailier Mathieu Nicolas alla à dame après une énorme poussé collective du pack local (40e). Et ce, en infériorité numérique après le carton jaune infligé à Romain Cabanes pour un plaquage haut sur Iain Balshaw (34e). 19-6 à la pause, le CO s'envolait et semait le doute dans la tête de Biarrots inoffensifs et en mal d'inspiration.

 Leader du Top 14

Sur sa lancée, Castres ne laissait aucune seconde de répit et profitait du moindre ballon abandonné par les Basques pour contrer. Audrin, au terme d'une course magistrale, creusait un break important (48e) et inscrivait son premier essai de la saison. Le BO tentait tant bien que mal de sortir la tête de l'eau mais se heurtait à une défense castraise intraitable. En plus d'une conquête médiocre, les visiteurs perdaient leur nerf à l'image du carton du carton jaune distribué à Dimitri Yachvili pour un rucking illicite (51e).

Rien ne fonctionnait pour Biarritz, ce qui contrastait sérieusement avec la partition jouée à merveille par les hommes du duo Labit-Travers. Le bonus offensif devenait même un objectif réalisable. Celui-ci, les Castrais l'ont glané de manière somptueuse. Une action de plus de soixante-dix mètres avec McIntyre à l'origine, Masoe au relais et Diarra à la conclusion malgré le retour désespéré du jeune Couet-Lannes (61e). Dès lors, la rencontre tomba dans un faux rythme où les Tarnais gérèrent au mieux leur affaire. Biarritz ne pouvait que baisser pavillon en constatant la logique supériorité des locaux. Ces derniers prennent la tête du Top 14. Pour le BO, la victoire acquise à Clermont, samedi dernier, restera sans suite...