AFP
 
Article
commentaires
Top 14

Biarritz, quatre à quatre

Biarritz, quatre à quatre

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 26/09/2009 à 11:21
Biarritz a signé un quatrième succès de rang lors de la réception de Toulon (23-9), lors de la 8e journée. Les Basques se sont même offert le bonus grâce aux trois essais signés Harinordoquy, August et Yachvili. Ils remontent dans le quatuor de tête. Petit coup d'arrêt pour les Varois.

Biarritz a confirmé son regain de forme en s'imposant face à Toulon mais surtout en inscrivant trois essais et un point de bonus offensif. Un succès sur le score de 23 à 9 obtenu grâce à une conquête impériale et une maîtrise juste des événements. Une gestion qui atteste des progrès effectués par les Basques ces dernières semaines.

Les touches gagnantes de Biarritz

Avec un vent défavorable pendant le premier acte, les hommes de Laurent Rodriguez ont su s'appuyer sur leur défense et une mêlée conquérante avant de profiter du moindre contre. Dominés territorialement par une équipe toulonnaise volontaire, les locaux ont su attendre leur moment pour prendre les choses en main. Une seule occasion leur permettait d'inscrire le premier essai de la rencontre (11e) grâce à un lancement de jeu parfait sur une touche au niveau des vingt-deux mètres adverses. Après une belle course de Dimitri Yachvili au centre du terrain, le jeu revenait sur Harinordoquy resté le long de la touche après sa prise de balle dans les airs. Un coup travaillé et gagnant pour une formation soulagée d'inscrire un essai après deux matchs vierge de la moindre réalisation.

Malgré ce premier essai, Toulon continuait d'occuper le camp adverse mais les joueurs de Philippe Saint-André n'arrivait pas à être efficace près de l'en-but adverse. Tout le contraire d'une formation biarrote très inspirée sur les lancements de jeu après touche. Sur un lancer à cinq mètres de la ligne d'essai toulonnaise, les coéquipiers de Jérôme Thion structurait un maul. Après avoir pris les informations nécessaires sur la défense adverse, Benoît August s'échappait et il ne trouvait aucun défenseurs face à lui (25e). Pourtant, malgré deux essais le BOPB ne comptait que six points d'avance à la pause (12-6). En deuxième mi-temps, les locaux ne changeaient pas de stratégie. Ils attendaient une pénaltouche à cinq mètres de l'en-but adverse pour inscrire le troisième essai à la suite d'un maul. C'était Dimitri Yachvili qui était propulsé derrière la ligne (65e).

L'improbable en-avant de Toulon

Le match avait déjà basculé avant le troisième essai biarrot. Le RCT avait laissé passer sa chance à la 49e minute. Après un superbe mouvement et un gain de terrain très important (50 mètres), les Toulonnais se retrouvaient en surnombre grâce à un dernier renversement rapide. Joe Van Niekerk fixait parfaitement le dernier défenseur pour envoyer Saimone Taumoepeau à l'essai. Le pilier tonguien commettait malheureusement un en-avant improbable. Les hommes de Philippe Saint-André auraient pu prendre les commandes de cette rencontre et faire douter un peu plus les locaux. Après cet incroyable manqué, ils baissaient peu à peu les bras, rattrapés par des corps encore éprouvés de l'affrontement face à Toulouse.