AFP
 
Top 14

Pelous, un monument en chiffres

Pelous, un monument en chiffres

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 23/04/2009 à 17:30
Fabien Pelous qui part à la retraite, c'est une page du rugby français qui se tourne. De par sa longévité et son palmarès, le deuxième ligne du Stade toulousain tient une place à part. En chiffres, retour sur une carrière exemplaire, ponctuée de nombreux records.
 

. 2 - Fabien Pelous a remporté à deux reprises la Coupe d'Europe, en 2003 et 2005 avec Toulouse, à chaque fois contre un club français en finale (Perpignan puis Paris). Il n'était pas encore au Stade lors de la première victoire de celui-ci en H Cup, en 1996. Jeudi, lors de sa conférence de presse, le deuxième ligne a confié que la victoire de 2003 constituait un des moments les plus forts de sa carrière professionnelle.

. 3 - Au cours de sa glorieuse carrière, Pelous a remporté à trois reprises le Bouclier de Brennus, en 1999, 2001 et 2008. Les trois fois avec Toulouse, bien sûr. Ironie de l'histoire, ces trois bouts de bois ont été conquis à chaque fois en battant Clermont en finale. Il a joué deux autres finales au Stade de France, perdues celles-là, en 2003 contre le Stade Français et en 2006 face à Biarritz.

. 4 - Quatre Grands Chelems dans le Tournoi, qui dit mieux? Personne. Pelous a remporté cinq fois le Tournoi avec l'équipe de France. Sur ces cinq titres, les Bleus ont réussi quatre fois le Grand Chelem, en 1997, 1998 (alors que le Tournoi était encore à 5 nations) puis en 2002 et 2004.

. 4 - Le néo-retraité a connu quatre clubs dans sa vie de rugbyman. D'abord à Saverdun, petite commune de l'Ariège, qui fut le club de son enfance et de son adolescence. C'est là qu'il a appris les bases du jeu, avant de partir pour Graulhet à l'âge de 17 ans. Sa carrière décolle véritablement en 1995 lorsqu'il s'engage avec Dax. Il y découvre la Coupe d'Europe et l'équipe de France. Fabien restera deux ans dans les Landes avant de faire le grand saut pour rejoindre Toulouse en 1997. Le début d'une histoire commune de 12 années.

. 4 - Autre record détenu par Fabien Pelous, celui du nombre de victoires obtenues face à la Nouvelle-Zélande. Il a affronté les All Blacks à 11 reprises durant sa carrière, pour un bilan plus qu'honorable: quatre succès, un match nul et six défaites. Pelous a battu les Blacks dès sa troisième sélection, le 11 novembre 1995... à Toulouse, alors qu'il portait encore les couleurs dacquoises. Mais ce sont bien évidemment les deux succès en Coupe du monde, lors de la demi-finale légendaire de Twickenham en 1999 et du quart de finale 2007 à Cardiff, qui restent les plus marquants.

. 8 - Au cours de sa longue carrière internationale, Fabien Pelous a inscrit huit essais chez les Bleus. Il n'a pas eu à attendre bien longtemps pour inaugurer son compte puisqu'il avait marqué dès sa première sélection, contre la Roumanie, en Coupe Latine. Son dernier essai sous le maillot frappé du coq remonte à la Coupe du monde 2003 et à la victoire face au Japon. Par la suite, Pelous n'a plus marqué lors de ses 35 dernières capes.

. 11 - le nombre de participations au Tournoi des 5 puis des 6 Nations du "Pélican". De 1996 à 2006, il n'en a pas raté un avant de zapper l'édition 2007 pour cause de blessure et à une cheville. Au total, il a disputé 49 rencontres dans le cadre du Tournoi, avec un taux de réussite exceptionnel puisqu'il a connu la victoire à 37 reprises sur ces 49 matchs.

. 16 - Voilà un record en équipe de France que Fabien Pelous ne détient pas, celui du nombre de matchs joués en phase finale de Coupe du monde. En trois éditions (1999, 2003, 2007), l'homme aux 118 sélections a pris part à 16 rencontres du Mondial, soit deux de moins que son camarade Raphael Ibanez au cours de la même période. Pelous a connu 11 fois la victoire contre 5 défaites.

. 42 - Sur ses 118 sélections, Pelous a eu l'honneur d'être le capitaine du XV de France à 42 reprises. Un autre record, établi au cours du Tournoi 2006. C'est huit fois de plus que Raphaël Ibanez et Jean-Pierre Rives, qui ont eu cet honneur à 34 reprises au cours de leur carrière internationale.

. 81 - La carrière de l'ancien capitaine des Bleus a quasiment épousé l'histoire de la Coupe d'Europe, née en 1995, au moment où Pelous devenait un joueur d'envergure avec Dax. Il n'aura raté que la première édition pour disputer les 13 suivantes: une avec Dax, et 12 avec Toulouse. A Cardiff, lors de la défaite du Stade en quarts de finale, le 11 avril dernier, il a donc joué son 81e et dernier match (76 avec Toulouse, 5 avec Dax) sur la scène européenne: 73 comme titulaires et huit en entrant en cours de jeu.

. 118 - Le nombre de ses sélections en équipe de France. Un record absolu. Pelous l'a établi en août 2007, juste avant la Coupe du monde, en détrônant Philippe Sella et ses 111 sélections. Ces 118 sélections font du Toulousain le joueur européen le plus capé de l'histoire, devant le pilier anglais Jason Leonard. Seul le demi de mêlée australien George Gregan, avec 139 sélections chez les Wallabies, reste devant lui.

. 1159 - A 35 ans, Pelous demeure un des joueurs les plus sollicités de l'effectif toulousain. Il a déjà joué 1159 minutes depuis le début du Top 14. Il a disputé 21 des 23 premières journées de championnat, dont 16 titularisations. Malgré son "grand âge", le deuxième ligne demeure donc incontournable chez les champions de France.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×