Top 14

Emmanuelli : "Toulon, c'est chez moi"


Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 26/06/2009 à 11:58
Emmanuelli : "Toulon, c'est chez moi"Même s'il n'arrive toujours pas à digérer la défaite en finale du Top 14 avec Clermont, le pilier Laurent Emmanuelli se réjouit de retrouver la saison prochaine Toulon, le club de son coeur. Il parle de retour aux sources et nous explique les raisons de son choix après plusieurs saison en Auvergne.
 

Pourquoi avez-vous décidé de quitter Clermont pour rejoindre Toulon ?

Laurent Emmanuelli : Parce que Toulon, c'est chez moi. C'est le club de mon coeur et j'envisage d'y finir ma carrière. Nous sommes plusieurs joueurs à avoir quitté le RCT il y a dix ans et nous avions promis de rentrer et de rejouer sous nos couleurs. J'ai l'opportunité de vivre cette aventure. C'est un nouveau challenge et je sais déjà que la pression va être forte car Toulon sera très attendu.

Quels souvenirs gardez-vous de votre dernière saison à Clermont ?

L. E. : Nous avons encore réussi à arriver en finale mais nous sommes une nouvelle fois repartis bredouilles. Nous n'avons pas su enfoncer le clou. J'ai encore aujourd'hui du mal à accepter cette défaite. Ce n'est pas facile de vivre trois finales et de ne pas ramener une seule fois le Brennus. C'est très décevant quand on est un compétiteur. Après toutes ces années à Clermont, remporter la finale aurait été une belle fin pour Pierre Mignoni et moi. Maintenant, je veux vivre des grands moments avec Toulon même si je me dis que je n'aurai plus beaucoup d'occasions pour être champion de France.

Quels sont vos objectifs personnels en venant à Toulon ?

L. E. : Je viens pour partager mon expérience. Avec les nouveaux joueurs, il va falloir se fondre dans la masse tout en apportant notre vécu. A Clermont, j'ai eu la chance de jouer des matchs de très haut niveau, notamment en Coupe d'Europe, donc je serais là pour aider le mieux possible mes partenaires. Je veux contribuer à la création d'une bonne dynamique pour réussir rapidement un bon amalgame entre tous les joueurs. A Toulon, il y a suffisamment de bons joueurs pour former une équipe intéressante.

Comment-avez profité de la trêve ?

L. E. : J'ai complètement coupé pendant quinze jours et maintenant je recommence l'activité physique petit à petit. Depuis trois saisons avec Clermont, nous étions toujours les derniers en vacances, donc il était essentiel d'observer une période de repos.

Comment appréhendez-vous votre nouvelle vie ?

L. E. : C'est un véritable retour aux sources. Toulon est ancré au plus profond de moi puisque j'y suis né. Je sais aussi ce que représente le RCT dans la région. Je suis content de me rapprocher de ma famille et mes deux enfants seront ravis de voir leurs grand-parents plus souvent. C'est aussi un certain confort pour préparer une autre vie, l'après rugby, car il va falloir vite y penser.

Avez-vous pu déjà rencontrer vos futurs coéquipiers ?

L. E. : J'en ai croisé quelque-uns lorsque je suis venu signer mon contrat et passer la visite médicale lundi dernier. J'ai aussi rencontré Philippe Saint-André avec qui j'ai pu discuter. Maintenant j'ai hâte de m'imprégner totalement même si je vais reprendre l'entraînement une semaine après le reste du groupe.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×