From Official Website
 
Top 14

Martin-Aramburu : "Nous sommes vexés"

Martin-Aramburu : "Nous sommes vexés"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 09/01/2009 à 07:15
Les Dacquois, qui ont subi leur plus grosse défaite de la saison à Paris (15-56), veulent se rattraper dès ce week-end. Mais c’est Toulouse qui se présente à Maurice-Boyau et le centre Federico Martin-Aramburu sait que ce ne sera pas simple.
 

Les entraînements de cette semaine sont-ils perturbés par les conditions météo ?

Federico MARTIN-ARRAMBURU : Non. Il fait très froid depuis quelques jours mais nous n'avons pas eu de neige avant ce matin. Nous avons pu nous entraîner à dix heures mais cela aurait été impossible de le faire plus tard. J'espère que la météo ne posera pas de problèmes pour le match contre Toulouse.

La lourde défaite encaissée à Paris samedi (15-56) pèse-t-elle dans votre préparation de cette rencontre face à Toulouse ?

F.M.A. : C'est vrai qu'il a été difficile de s'y remettre. Ce n'est pas drôle de prendre 50 points, personne n'aime perdre de cette façon. Nous savions que ce serait très dur à Paris, nous avons voulu envoyer du jeu là-bas et nous l'avons payé cher. C'est dommage. Nous n'espérions peut-être pas gagner mais nous voulions faire quelque chose.

C'est votre plus lourd revers de la saison. Le groupe est-il marqué ?

F.M.A. : On verra ça demain. Mais nous sommes conscients de nos limites et nous savions que ce serait extrêmement difficile à Paris. C'est dur à encaisser, certes, mais nous avons tourné la page. Nous sommes déjà tournés vers le match contre Toulouse. Là aussi, ce sera compliqué mais nous allons tenter de faire un match sérieux, de nous retrouver sur le terrain, d'assurer en défense et d'alterner. Bref, nous ferons du mieux possible.

En trois matchs, vous affrontez consécutivement Clermont, Paris et Toulouse. Comment gérer cela ?

F.M.A. : Un tel enchaînement n'est pas simple à gérer effectivement. Mais nous gardons un bon état d'esprit. Nous sommes des compétiteurs avant tout et nous faisons tout pour gagner à chaque fois, qu'importent les pronostics.

Vous avez d'ailleurs vu contre Clermont (défaite 16-20) que vous étiez capables d'accrocher de telles équipes. Cela vous rassure-t-il ?

F.M.A. : Je crois qu'il ne faut pas voir les choses comme ça. Notre objectif n'est pas le même que celui de Clermont, Toulouse ou Paris. Nous en sommes conscients et heureusement ! Nous essayons juste d'être les meilleurs possibles face à ces équipes. Mais c'est vrai que le match contre Clermont, s'il nous laisse des regrets, nous a donné confiance.

Quel sera votre état d'esprit contre Toulouse ?

F.M.A. : Nous sommes un peu vexés d'avoir pris 50 points la semaine dernière et nous voulons prouver que c'était un accident. Pour cela, il va falloir se resserrer et surtout se retrouver sur le terrain. Toulouse est une des meilleures équipes du championnat, nous savons de quoi ils sont capables, à nous de nous préparer en conséquence.

Quel bilan tirez-vous de la première partie du championnat ?

F.M.A. : Franchement, je suis content. Nous avons remporté quelques matchs capitaux qui nous ont permis de prendre des points. C'est le plus important pour nous. Nous allons essayer de faire une deuxième moitié de championnat du même acabit et surtout assurer face aux équipes qui luttent pour le maintien comme nous.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×