AFP
 
Article
commentaires
Top 14

Montpellier a-t-il retenu la leçon?

Montpellier a-t-il retenu la leçon?

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 09/01/2009 à 15:30
Ramené à la dure réalité lors de son voyage à Toulouse le week-end dernier, Montpellier devra montrer face à Clermont s'il a retenu la leçon reçue des leaders du Top 14. La victoire s'impose pour continuer à rêver des sommets pour l'actuel huitième du cha

Non, Montpellier n'arrête pas de regarder vers le haut. L'ambition affichée par Philippe Deffins lors de sa nomination à la présidence du club héraultais reste la même. Le club vise toujours un titre dans les trois ans à venir. Mais du voyage à Toulouse, Montpellier a ramené une leçon d'humilité. Châtié en mêlée, bousculé en touche, déboussolé en défense, Montpellier doit maintenant montrer devant Clermont.

"Le match de Toulouse nous a montré vers quoi on devait aller pour atteindre nos objectifs. Nous devons capitaliser sur cette défaite, mais surtout ne pas rester au fond de la nasse" , juge le nouveau manager montpelliérain Denis Navizet, homme de confiance du président Philippe Deffins, lui aussi tout juste intronisé. "Cela a le mérite de clarifier les choses. Nous devons regarder vers le haut sans nous soucier de la réaction des autres clubs. Nous voulons être dans les quatre premiers et obtenir un titre dans les trois ans. Nous ne sommes pas des rêveurs fous. Nous voulons atteindre les objectifs fixés grâce au boulot quotidien", confirme Navizet.

Justifier les ambitions

L'ambition de Montpellier, doublée d'un effet d'annonce du recrutement (contacts avec Chabal et Nallet), répond à la stratégie de préserver les quatre jeunes internationaux: Julien Tomas, François Trinh-Duc, Fulgence Ouedraogo et Louis Picamoles, qui ont prolongé leur contrat en dépit des sollicitations des meilleurs clubs. Leur désir de prolonger l'aventure dans leur club formateur a également influencé le réaménagement du staff technique. Didier Nourault, directeur sportif depuis huit ans et demi et ami de Thierry Pérez, redevient un simple entraîneur, perdant tout pouvoir de décision. "L'objectif est de rentrer sur le terrain pour gagner chaque match. Sans cet esprit de compétition, on n'avance pas", insiste Navizet, qui chapeaute un staff technique élargi autour d'anciens joueurs.

Devant Clermont, autre gros bras du championnat, Montpellier, classé à la 8e place, devra en tout cas justifier ses nouvelles ambitions sous peine de les revoir provisoirement à la baisse. "Si on gagne, on peut continuer à regarder vers les quatre premières places, objectif de cette fin de saison. Si on ne s'impose pas ce sera plus compliqué", ne cache pas le nouveau manager, lui-même ancien trois-quart du club. La saison dernière, les Auvergnats avaient infligé la plus lourde défaite à Du Manoir (14-56) aux coéquipiers des quatre jeunes internationaux désormais en première ligne.