Midi Olympique
 
Article
commentaires
Top 14

Le CO mue

Le CO mue

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 13/07/2009 à 12:00
Avec son nouveau staff et un effectif largement remanié, Castres est entré dans une nouvelle ère. Le club tarnais ne veut pas vivre une saison catastrophique comme l'an dernier et s'est donné les moyens de changer.

Renouvellement de plus d'un tiers de son effectif, des entraîneurs, du préparateur physique... Castres a fait peau neuve cette année, allant même jusqu'à changer de statisticien. C'est indéniable, le club tarnais est entré dans une nouvelle ère le 2 juillet quand les joueurs ont repris le chemin de l'entraînement.

Outre ses hommes, le CO veut changer de statut cette année. Il n'est plus question de vivre ces saisons chaotiques et fatigantes qui plongent tout le monde dans le doute comme ce fut le cas l'an dernier. L'ancien coach de Montauban Laurent Labit, arrivé avec son indéboulonnable compère Laurent Travers et quatre anciens joueurs du MTG XV, le confirme dans Midi Olympique : "Notre challenge est là : faire en sorte qu'il n'y ait plus de turn-over permanent chez le staff et les joueurs, et être plus constants, plus performants. Ne pas être cinquièmes une saison puis douzièmes la suivante, comme cela a été le cas ces deux dernières années."

Labit : "Redonner une identité au club"

Pour cela, le nouveau staff a entamé un travail en profondeur, par des petits détails parfois. Une salle de vie a par exemple été mise en place. Ses murs sont ornés des plus beaux faits d'arme du club centenaire, histoire de rafraîchir la mémoire de certains. Car l'attitude de certains joueurs a plusieurs fois été montrée du doigt ces dernières années. On parlait de joueurs peu impliqués, assistés. Laurent Labit, de retour au CO après douze ans d'absence, veut en finir avec cela : "Il faut essayer de redonner une identité à ce club, martèle-t-il. Nous voulons créer un état d'esprit et faire comprendre que nous sommes un groupe, pas une somme d'individus."

Côté jeu, les nouveaux coachs veulent insuffler du mouvement. Ils ont recruté des joueurs plus mobiles et des arrières "à fort potentiel" afin d'amener de la flamboyance à une équipe surtout réputée pour son jeu d'avants. Le recrutement des Cabannes, Audrin, Andreu et autres Garcia a été fait en ce sens. L'objectif final de cette mue ? "S'installer dans le milieu de tableau", assure Jean-Philippe Swiadek. "Mais avec les quarts de finale qui se profilent...", ajoute malicieusement le président tarnais. Castres a vraiment changé d'ère.