Top 14

La 15e journée en questions

Toulouse va-t-il battre le record de victoires consécutives en Top 14? Le coup de froid qui a envahi la France peut-il avoir une incidence sur le déroulement de la journée? Toulon peut-il se sortir de l'ornière? En cinq questions, voici les principaux enj

 
La journée en questions - Rugby - Top 14AFP
 

Toulouse battra-t-il le record?

Montauban, Perpignan, Castres, Paris, Brive, Toulon, Bourgoin, Bayonne, Mont-de-Marsan et Montpellier. Voici les 10 victimes de la folle série toulousaine. En s'imposant largement contre Montpellier le week-end dernier, le champion de France a égalé le record de victoires consécutives en Top 14, établi l'an dernier par Clermont. En cas de succès à Dax vendredi soir, les Toulousains effaceraient donc l'ASM des tablettes pour s'installer seuls dans le livre dans le livre des records. Pour l'heure, Dax a subi deux défaites à domicile, face à deux autres formations du carré de tête, le Stade français (1re journée) et Clermont (13e journée). A noter que les hommes de Guy Novès peuvent aussi égaler le record de victoires de rang en déplacement (cinq).

La course aux demies est-elle pliée?

A 12 journées du terme de la saison régulière, les quatre demi-finalistes du dernier championnat se retrouvent à nouveau aux quatre premières places. Toulouse, le Stade français, Perpignan et Clermont, même si ce fut un peu tardif pour l'ASM, tiennent donc leur rang. Faut-il considérer que l'affaire est pliée, alors que nous venons juste de passer le cap de la mi-saison? Brive, Montauban et Montpellier sont respectivement à sept et huit points de la quatrième place. On voit mal comment ils pourraient revenir. Les Brivistes, notamment, ont raté le coche à domicile dimanche contre l'Usap. Reste Bayonne. L'Aviron n'est qu'à une petite longueur de Clermont et a tenu sa place dans le quatuor de tête pendant quatre mois avant d'en sortir la semaine passée. Même si, mathématiquement, tout reste ouvert, les Basques auront bien du mal à tenir la distance face aux Clermontois. Comme les trois autres ont déjà pris une avance considérable, il y a de fortes chances pour que la composition des demies 2009 soit une copie conforme de l'exercice précédent...

Le RCT peut-il s'en sortir?

Si les quatre derniers demi-finalistes se sont installés aux quatre premières places, les deux promus occupent quant à eux les deux fauteuils, moins enviables, de relégables. Ce n'est pas forcément une surprise en ce qui concerne Mont-de-Marsan. En revanche, il est un peu plus étonnant de voir Toulon en si mauvaise posture. Mais plus les semaines et les matches passent, plus l'hypothèse d'une relégation du RCT fait son chemin. Il y a les résultats, d'abord. Les Toulonnais restent sur huit défaites en neuf matches. Il y a aussi (surtout?) l'impression dégagée par la troupe de Tana Umaga. Toulon possède aujourd'hui une équipe sans vie et sans envie, sans âme et sans guerriers. Ajoutez à cela un calendrier corsé, et les fidèles supporters de Mayol ont de réelles raisons de redouter le pire. Le RCT a besoin de se révolter. Et vite.

La météo va-t-elle perturber la journée?

L'hiver a pris ses aises sur l'ensemble de l'hexagone. Vague de froid, chutes de neige parfois abondantes, y compris dans des contrées guère habituées au manteau blanc, la météo n'a pas été clémente cette semaine. Au point de perturber le déroulement de la 15e journée ce week-end? A priori, il n'est pas question de reporter le moindre match. Mais les pelouses ont terriblement souffert par endroits. A Brive, où le mercure a "atteint" -15°, le terrain a été bâché afin de le protéger. Une chose est sûre, les conditions de jeu seront très délicates. Par ailleurs, plusieurs clubs ont choisi de s'entrainer en indoor. C'est le notamment le cas du Stade français et de Clermont, dont les terrains d'entraînement sont complètement gelés.

Biarritz est-il vraiment en danger?

Il faut regarder le classement à deux fois pour le croire, mais Biarritz occupe bien aujourd'hui la 10e place du Top 14, à 14 points du quatrième, et à six autres du huitième. Beaucoup d'observateurs, et les Biarrots eux-mêmes, sont convaincus qu'ils valent beaucoup mieux que ça. Au regard du passé récent, du budget et de l'effectif du club basque, c'est sans doute vrai. Mais quand une équipe perd sept matches de suite en championnat, soit un quart de la saison (!), faut-il vraiment considérer qu'elle n'est pas à sa place? La meilleure chose pour le BO, c'est peut-être justement de regarder les choses en face et d'accepter la réalité telle qu'elle est: pour l'instant, la zone de relégation est plus proche que l'Europe. Il y a deux ans, beaucoup pensaient qu'Agen, compte tenu de son potentiel, ne pouvait pas descendre. Le SUA est bien descendu en Pro D2, et il attend toujours de remonter... Une nouvelle défaite à Castres, samedi, précariserait un peu plus la situation du club de Serge Blanco.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |