Midi Olympique
 
Top 14

Brive en impose

Brive en impose

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 29/11/2008 à 18:00
Brive a signé sa première victoire de la saison à l'extérieur samedi en s'imposant on ne peut plus logiquement à Montpellier (9-22). Les Corréziens, se hissent ainsi au niveau des places européennes et peuvent nourrir de réelles ambitions au regard de leu
 

Brive a peut-être trouvé samedi soir le déclic qui lui faisait défaut depuis le début de cette saison. En nets progrès dans le jeu, il manquait au CAB une victoire en déplacement pour changer définitivement de catégorie et regarder vers le haut. Les Corréziens sont venus la chercher à Montpellier, sans la moindre contestation possible. Grâce à ce succès mérité, ils se hissent d'un seul coup à la 6e place du Top 14, trois rangs au-dessus de leur précédent meilleur classement. Brive ne songe désormais plus au maintien, mais à l'Europe. Une ambition plus en rapport avec les objectifs du début de saison.

A vrai dire, l'équipe qui a imposé sa loi au stade Yves-du-Manoir n'a aucune raison de lutter pour le maintien. Ce Brive-là a trop de maîtrise, et apparait bien trop solide pour se contenter de si maigrichonnes intentions. Forts d'une défense absolument intraitable, très haute et agressive, et d'un réalisme certain aux deux bouts du terrain, les Brivistes ont impressionné. A ce titre, le premier quart d'heure aura été un parfait révélateur de l'ensemble du match. Acculés dans sa moitié de terrain dans les premières minutes, le CAB a tenu sans ciller, avant de planter dix points (une pénalité et un essai du titulaire de dernière minute Régis Bianco) sur ses deux premières incursions dans le camp adverse.

McHugh en panne

Comme trop souvent à domicile cette saison, Montpellier s'est donc retrouvé rapidement dans l'obligation de courir après le score. Lors de leur victoire face à Paris il y a deux semaines, les Hérautlais avaient, déjà, accusé un handicap de 10 points en début de match, avant de se révolter pour finalement s'imposer. Cette fois encore, la réaction a eu lieu, sous la forme de trois pénalités en 12 minutes, qui ont permis au MHRC de revenir dans le match à la demi-heure de jeu (9-10). C''est sans doute là, lors des 20 minutes à cheval entre les deux mi-temps, que le sort de match a été scellé. Malgré un carton jaune (Mela 32e) et une domination montpelliéraine, les Brivistes ont parfaitement tenu la baraque, subissant intelligemment, sans réellement souffrir.

A l'inverse, les Montpelliérains ont gâché de multiples occasions, McHugh et Schutte, son suppléant, ratant pas moins de quatre pénalités, quand Andy Goode ajoutait neuf points supplémentaires (deux pénalités et un drop). Mais il serait exagéré de voir dans ce manque de réussite au pied la principale raison de la défaite héraultaise. Jamais les hommes de Didier Nourault n'ont été en mesure de dicter le rythme de la partie. Battus sans même obtenir le bonus défensif, ils prennent un gros coup sur la tête avec cette troisième défaite de la saison à domicile. Les Brivistes, eux, ont une occasion en or de jouer dans la cour des grands: lors des six prochaines journées, ils recevront cinq fois.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×