DPPI
 
Article
commentaires
Top 14

Audrin: "Aller de l'avant"

Audrin: "Aller de l'avant"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 25/06/2009 à 14:08
Trois-quarts centre ou ailier de Montauban, Yoan Audrin a décidé de suivre ses entraîneurs Laurent Travers et Laurent Labit à Castres. Avec plusieurs de ses coéquipiers montalbanais, il arrive dans le Tarn et il espère que le CO sera plus régulier que lors des dernières saisons.

Quels sont les raisons de votre départ de Montauban ?

Yoan Audrin: Tout d'abord, j'étais en fin de contrat et puis j'avais envie de changer d'air. L'annonce, en décembre, du départ de mes entraîneurs est aussi un facteur qui m'a fait réfléchir. C'est le club de Montpellier qui m'a contacté en premier mais comme le président est parti, le projet n'a pas pu aboutir. Laurent Travers et Laurent Labit, mes deux coachs, m'ont proposé de les suivre à Castres, je m'entends bien avec eux et les ambitions du CO étaient plutôt convaincantes, donc j'ai décidé de les suivre. Au final, je suis content de partir avec eux et quelques-uns de mes coéquipiers.

Comment avez-vous vécu votre dernière saison à Montauban ?

Y. A.: Ça a été difficile car, à une période, on entendait dire que le club allait mal mais nous, les joueurs, on n'était au courant de rien. On savait juste que le club avait des problèmes financiers. Cependant, en interne, le problème a été très bien géré. Le staff technique nous a bien mis à l'écart, afin de n'être concerné que par les résultats sportifs. On a fait une bonne saison, notamment de belles prestations en Coupe d'Europe, et on termine 8ème du championnat. C'est vrai qu'on aurait peut-être pu espérer une place européenne. Ce que j'ai apprécié à Montauban, c'est que l'ambiance était bonne et le groupe s'entendait super bien.

Est-ce un nouvel objectif que de partir à Castres ?

Y. A.: Oui, c'est toujours une remise en question que de partir dans un nouveau club. Mais j'ai envie d'aller de l'avant, de faire des meilleures saisons. L'an passé, c'était un peu la galère à Castres. Les Tarnais ont une bonne équipe, un gros potentiel, mais il faudra être plus constant pour faire une belle année, et pourquoi pas espérer une place européenne.

Comment avez-vous vécu la trêve ?

Y. A.: Comme chaque année, j'ai pu souffler et bien me reposer. Sauf que cette année, j'ai dû en plus déménager et nous trouver un nouveau logement, à ma femme et à moi. Je suis allé voir ma famille, dans l'Hérault. Ce qui a fait plaisir à tout le monde, du moins je l'espère! Sinon, j'ai fait beaucoup de tennis, tout en suivant le programme d'entraînement du CO. Des footings et un peu de musculation pour garder la forme.

Comment appréhendez-vous votre nouvelle vie ?

Y. A.: C'est différent parce qu'à Montauban, on habitait en centre ville et que maintenant, on habite dans un coin reculé, au calme, à la campagne... Je ne connais pas bien Castres, je suis allé en centre ville seulement deux fois. Mais on aura le temps de mieux découvrir. Pour ça, je ne me fais pas trop de soucis!

Avez-vous déjà rencontré vos nouveaux coéquipiers ?

Y. A.: Oui, on a eu une réunion entre les entraîneurs et les joueurs, il manquait les joueurs étrangers qui sont actuellement en vacances. Je connais Romain Cabannes, avec qui j'ai joué pour les Barbarians, et bien sûr mes coéquipiers de Montauban. Ça me fait aussi plaisir de rencontrer des nouvelles personnes.