Reuters
 
Top 14

Skrela : "100% Toulousain"

Skrela : "100% Toulousain"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 29/07/2008 à 09:15
David Skrela fait partie des petits nouveaux du Stade toulousain. Lui le Haut-Garonnais de naissance a eu un sentiment étrange ce lundi de reprise au moment de faire son sac.
 

Comment se passe cette reprise?

David Skrela : La reprise se fait en douceur, même si le rythme change grandement des vacances.

Comment vont vos adducteurs (Skrela s'était blessé le 7 juin dernier face à Biarritz, ndlr)?

D. S.: Je vais doucement parce que je m'en ressens encore un peu. Je ne veux pas faire les choses trop vite. J'ai été blessé deux fois de suite à cet endroit qui est sensible. Je ne veux pas me précipiter pour ne pas rater encore des matchs. J'ai envie de jouer avec mon nouveau club.

Comment avez-vous appréhendé cette reprise?

D. S.: J'avoue que c'était un sentiment étrange. Un peu bizarre. Ce n'était pas de l'appréhension, mais il y avait un petit truc qui sortait du commun... Je connais ce club pour y avoir passé beaucoup de temps quand j'étais petit et en même temps je ne le connais pas... Mes sentiments étaient mitigés en préparant mon sac ce matin. C'était un peu comme lorsqu'on effectue la rentrée des classes en changeant de collège.

Et l'accueil?

D. S. : Cela s'est bien passé. Je connais quand même pas mal certains joueurs comme Yannick Jauzion avec qui j'ai joué à Colomiers, mais encore les coéquipiers du XV de France. Et puis ici, ce qui est bien, c'est l'unité de lieu que nous n'avons pas à Paris où les points d'entraînements sont multiples.

Avec vous déjà intégré vos nouvelles couleurs?

D. S.: Oui complètement. Quand j'ai pris ma décision de venir ici, je voulais finir du mieux possible avec Paris, même si cela n'a pas été possible en raison de mes blessures. Mais pour moi, c'était clair, net et précis. Et ça l'est encore : je suis 100% Toulousain. Maintenant porter le maillot sera une nouvelle étape. Mais surtout, il me tarde de jouer à nouveau.

Quels sont vos objectifs?

D. S.: Ce sera compliqué de faire aussi bien que la saison passée. Mais il faudra essayer d'aller le plus loin possible. Les objectifs ici sont haut de gamme.

Et il va y avoir pas mal de concurrence?

D. S.: Oui, il y aura de la concurrence à ce poste avec Frédéric Michalak et Jean-Bapiste Elissalde aussi qui jouera certainement à ce poste. Mais ce sera un plus car il va y avoir beaucoup de matchs à jouer et tout le monde aura sa chance.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×