Top 14

Perpignan dans la douleur


Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 23/02/2008 à 19:25
Perpignan dans la douleurMené 17 à 12 à la pause, Perpignan s'est finalement imposé 28 à 23 face à Auch, la lanterne rouge du Top 14. Les locaux ont inscrit trois essais par Porcu, Tincu et Hume.
 

Comme à Paris une semaine plus tôt, les Auscitains menaient à Perpignan à la mi-temps (17-12). Un score en faveur des visiteurs qui provoquait la colère d'un stade Aimé-Giral sifflant ses protégés. Pourtant, malgré une pénalité de Couzier pour le FCAG en début de rencontre, l'Usap avait bien débuté ce match. Après une pénaltouche et plusieurs temps de jeu dans les vingt-deux mètres gersois, l'arbitre accordait une pénalité en faveur des locaux. Durand jouait rapidement et trouvait Porcu. Le revenant, à cinq mètres de l'enbut, prouvait qu'il n'a rien perdu de sa puissance. Le deuxième catalan, formé à Auch, aplatisait le premier essai de la rencontre deux minutes après le quart d'heure de jeu.

Pas suffisant pour décourager des visiteurs coincés à la dernière place du classement depuis de longues semaines. Sur un regroupement sur la ligne médiane, Couzier puis Albert passaient les bras avant de retrouver Bastide qui pouvait décaler Brana. Le trois-quarts centre, déjà auteur d'un essai magnifique à Bayonne, réalisait un crochet intérieur parfait pour passer le dernier défenseur et aplatir au milieu des poteaux.

Un sursaut d'orgueil gersois facilité par les approximations des locaux. Fautes de mains et fautes techniques se succédaient et donnaient des munitions au FCAG. Heureusement pour Perpignan, Marius Tincu était omniprésent sur la pelouse. A la lutte dans les rucks, percutant balle en mains, et au relais dans la ligne de trois-quarts, le talonneur local arrivait à fare reculer une défense gersoise bien organisée. C'est d'ailleurs lui qui trouvait l'ouverture pour inscrire le deuxième essai de l'Usap et redonnait l'avantage aux siens (12-10).

Alors que la sirène annonçait la mi-temps, Nicolas Durand jouait une pénalité rapidement, servait Chouly qui voulait lui aussi poursuivre au large mais sa passe, trop prévisible, était intercepté par Benoît Albert. L'Auscitain trouvait Fabien Barcella sur sa gauche. Le pilier pouvait filer seul derrière la ligne.

Après la pause et un recadrage nécesaire de la part de Jacques Brunel, les Perpignanais revenaient avec de meilleures intentions. La conservation du ballon était assurée et les temps de jeu pouvaient s'enchaîner. Marius Tincu était toujours à la charge, Cédric Rosalen passait les bras, et Gavin Hume pouvait libérer Aimé-Giral en inscrivant le troisième essai catalan. Les locaux, si fébriles pendant le premier acte, trouvaient alors la maîtrise nécessaire pour creuser l'écart. Jérôme Porical profitait d'un manque de discipline adverse dans les rucks (dûe certainement à un manque de lucidité après les efforts fournis pendant la première heure de jeu) pour inscrire trois pénalités.

La victoire ne pouvait plus échapper aux locaux. En revanche, les Auscitains voyaient le point de bonus défensif leur filer sous le nez. Dans la dernière minute, ils organisaient un maul, se montraient patients et progressaient dans l'axe des poteaux. Un travail récompensé par une pénalité. Sur le gong final, Couzier ne manquait pas la cible et les deux formations pouvaient se quitter avec ce qu'elles étaient venues chercher.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×