Midi Olympique
 
Article
commentaires
Top 14

Montpellier met la pression

Montpellier met la pression

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 31/05/2008 à 16:10
Vainqueur à Dax (16-36) avec le bonus, Montpellier peut encore croire à l'Europe. Le MHRC revient à seulement un point de Montauban, qui a désormais tout intérêt à battre Clermont ce soir. Pour Dax, c'est fini. Les Landais sont en Pro D2... sauf si Albi é

Successivement vainqueur d'Albi, Montauban puis Biarritz au stade Maurice Boyau, l'US Dax avait bien l'intention de réaliser la passe de quatre devant ses supporteurs mais Montpellier, qui garde en point de mire une qualification en H Cup, ne se déplaçait pas dans les Landes en victime.

Si les locaux ouvraient logiquement le score par Laurent Diaz qui concrétisait plusieurs grosses séquences des siens (3-0, 7e), le début du match était assez terne et les approximations se multipliaient de part et d'autre. Légèrement dominateurs en conquête, les Héraultais prenaient même petit à petit la mesure de leurs adversaires à l'image d'un Federico Todeschini incisif et inspiré. A l'origine de la première banderille montpelliéraine, l'ouvreur du MHRC transperçait ainsi la défense landaise avant de croiser avec Sarraméa (3-10, 16e). Montpellier allait même doubler la mise quelques secondes plus tard quand Caudullo s'arrachait seul sur 20m, aidé il est vrai par une défense landaise aux abonnés absents.

La sérénité héraultaise

Solide en défense, incisif en attaque, Montpellier contrôlait parfaitement la rencontre et Dax, incapable de trouver l'ouverture, s'appuyait par deux fois sur le pied de Diaz pour limiter les dégâts (9-17, 26e). Dall'Igna et les visiteurs marquaient même définitivement le coup juste avant la pause avec un essai en contre magistralement mené par Tomas, Todeschini puis Ouedraogo (9-22).

La mainmise physique de Montpellier se confirmait d'ailleurs dans le deuxième acte et si les Landais n'abdiquaient pas, la supériorité des visiteurs était incontestable dans de nombreux secteurs de jeu, de la mêlée fermée à l'occupation du terrain. A l'expérience et sans forcer son talent, le MHRC inscrivait ainsi deux essais supplémentaires par Picamoles et Vallee. Soutenu par son public, Dax trouvait l'ouverture par l'explosif Pierre Caillet qui concluait de son côté le baroud d'honneur des siens. Si Dax a certainement perdu de nombreuses illusions aujourd'hui, Montpellier confirme vraiment ses ambitions européennes. Solide sur ses bases, patient dans le jeu et vainqueur de son premier bonus offensif de l'année, Montpellier est un candidat annoncé pour l'Europe. Montauban est prévenu.