AFP
 
Article
commentaires
Top 14

Clermont sans fausse note

Clermont sans fausse note

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 21/06/2008 à 17:00
Clermont s'est qualifié pour la finale du Top 14 en battant Perpignan (21-7), samedi à Marseille. Les Auvergnats n'ont jamais tremblé. Ils joueront leur neuvième finale la semaine prochaine au Stade de France. Ce sera contre le Stade toulousain vainqueur

Ce samedi 21 juin, jour de la fête de la musique et des premières très grosses chaleurs, tout le monde s'est rapidement retrouvé en surchauffe, même le fournisseur officiel d'électricité du Vélodrome. Malvenu, surtout au moment où Monsieur Berdos faisait appel à la vidéo pour voir si l'essai de Ledesma, inscrit en coin après la première course ballon en main de Nalaga, y était ou pas (15e). Pour ceux qui n'ont pas eu les images, l'essai fut refusé et la pénalité sifflée contre l'Usap pour un plaquage sans ballon sur Rougerie non réussie par James.

Pas un instant saisis par le vent de panique qui s'empara de toute la tribune de presse, les acteurs de cette torride demi-finale poursuivaient le jeu et c'est même là que l'Usap sortit pour la première fois le bout de son nez. En coin des 30 m à gauche des perches, Montgomery ratait la cible (15e) et l'ASM faisait toujours la course en tête. C'est en effet les Asémistes, fidèles à leurs principes de jeu mis en place tout au long de la saison (défensifs et offensifs) qui ont pris cette rencontre par les cornes. Après deux percées plein champ de Baby (2e) puis de Vermeulen (7e), les Jaunards profitaient d'un bras cassé vite joué par Privat pour mettre James sur orbite. L'Australien passait un drop tout en douceur pour mettre définitivement le feu dans ce joyau de stade.

Doublé de Nalaga

Sans Marty ni Malzieu, deux Tricolores en puissance, la partie ne manquait pas moins de charme et ce n'est pas une surprise si c'est l'ailier fidjien Nalaga qui embrasait le Vélodrome par un essai à la 23e. Profitant d'un jeu au pied catalan quelque peu hasardeux, Baby de ses 40m lançait Audebert qui trouvait extérieur Nalaga pour un essai avec un raffût de grande classe sur Nicolas Laharrague. James transformait et l'ASM s'envolait 13-0 (24e). L'Usap, qui restait sur une incroyable dynamique depuis sa victoire au Stade français, se montrait très empruntée et surtout complètement dépourvue de munition. On ne voyait sur la pelouse que les prises d'initiatives de Baby, excellent et bien à l'aise dans la petite partie du terrain ombragée…

L'Usap, malgré une réaction dans le dernier quart d'heure, était décidément à court d'imagination et de solution, rendant au pied ses maigres munitions ou encore les perdant sur un malheureux en-avant. Rentrés aux vestiaires avec 16 points de retard (40e : Maul écroulé de Porcu), les Catalans retrouvaient un peu d'agressivité et sauvaient l'honneur (essai de N. Laharrague à la 63e, 21-7) mais pas assez pour troubler l'emprise auvergnate.

Pour preuve. Dès que ces derniers accéléraient, cela faisait mouche, ou presque : 47e, touche vite jouée sur ses 22 par James et 80m plus loin c'est Nalaga qui s'offrait un plongeon Super 14 (21-0) ; 51e, percée d'Aubedert qui retrouve Vermeulen et un temps de jeu plus loin, Baby qui s'offre un passement de bras d'école avant de venir échouer à deux centimètres de la ligne… Il restait encore une demi-heure de jeu et les Catalans étaient alors réduits au supplice. C'est aussi à ce moment-là que les organismes ont commencé à se ressentir des effets des 30°C qui plombaient l'air marseillais. Clermont, d'une grande maîtrise, se qualifie pour la neuvième fois et retrouve le Stade de France dans l'espoir de décrocher son premier Bouclier, l'Usap devra encore attendre.