Top 14

Albi enfonce Auch

Battu à domicile samedi par Albi (14-19), le FC Auch Gers a d'ores et déjà un pied dans le tombe à l'issue de la 9e journée.

 
Albi enfonce Auch - Rugby - Top 14Midi Olympique
 

"On fait trop d'erreurs pour exister en Top 14". C'est par cette phrase que le pilier auscitain Grégory Menkarska exprimait sa déception et sa tristesse à l'issue d'une rencontre qualifiée de "match de la peur". Dans une rencontre rythmé par les erreurs techniques des deux équipes, Albi a idéalement joué le coup, en décidant d'appuyer là où ça fait mal. Passés maîtres dans l'art de la contre-attaque, les hommes d'Eric Béchu se sont donnés de l'oxygène en exploitant à merveille les failles du jeu auscitain, et s'offrent leur première victoire à l'extérieur de la saison.

"On a eu de multiples occasions", remarquait le technicien auscitain, Pierre-Henri Broncan. "Mais on est fébrile dans la dernière passe ou dans les vingt derniers mètres ". L'engagement physique ne suffit pas toujours à masquer les carences techniques ou collectives, et malgré le match engagé de Ricaud et Tchale-Watchou, Auch s'inclinait logiquement, face à une équipe prête à en découdre. "Cela nous donne un peu d'oxygène", relevait Eric Béchu, "les joueurs vont pouvoir respirer un peu et laisser exploser leur potentiel, car je crois que nous avons un gros potentiel". Visiblement soulagé le staff albigeois. Déjà auteurs d'un bon match face au Stade Français la semaine passée (défaite 23-18 à Jean Boin), les Albigeois montraient d'entrée de jeu des velléités offensives, par l'intermédiaire de Frédéric Manca, qui ne manquait pas de prendre les intervalles, au centre de la défense gersoise (9e).

Broncan: "On manque d'expérience"

Rien d'étonnant alors de voir Thibault Lacroix s'extirper de la défense auscitaine et, en filou, marquer le premier essai du match en coin après un bon relais de Sanchou (6-13, 28e). Le public de Jacques-Fouroux, médusé, assistait également à la première colère de Pierre Henri Broncan. "On manque certainement d'expérience ", concluait-il, abattu par l'impuissance de son groupe à trouver la faille dans le rideau défensif albigeois.

Son équipe allait courir après le score durant toute la rencontre, même en supériorité numérique après les cartons jaunes de Filitoga et Boulogne (46e et 52e). Recroquevillés, les Albigeois ne lâchaient rien, et Auch butait inlassablement à 5 mètres de la ligne d'essai des visiteurs. La sortie sur blessure de Hough (43e), très bon dans son jeu au pied, ne déstabilisait pas le groupe d'Eric Béchu, Manca se chargeant de tirer les pénalités avec une certaine réussite (14-19, 62e).

L'essai de Bastide (14-16, 56e) ne faisait que retarder l'échéance de cette partie. "Cela se joue à trois fois rien, et on perd ", expliquait Menkarska. "Mais je pense que ce n'est pas fini, une victoire à l'extérieur peut nous relancer", concluait-il comme pour apporter une note positive à cette journée cauchemardesque. Avec deux déplacements au Stade Français et à Perpignan, le challenge gersois est bien mal engagé. Au contraire de son adversaire du jour qui, outre le fait de se donner de l'air, "va pouvoir savourer" la première sélection de son poulain, Arnaud Mela, titulaire au sein du XV de France. C'est ça le bonheur.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |