Midi Olympique
 
Top 14

Kelleher fait bonne impression

Kelleher fait bonne impression

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 24/07/2007 à 14:24
Le néo-Toulousain, Byron Kelleher, a visité ce mardi les installations d'Ernest-Wallon. Guidé par Guy Novès et Jean-Philippe Rancoule, le demi de mêlée all black s'est senti adopté
 

La valise perdue lors des transits devrait être récupérée dans la journée. Entre soleil et averse, c'est donc soulagé que Byron Kelleher est allé faire son premier footing toulousain. "Les gens se retournaient et me saluaient. C'était très chaleureux. Je me sens adopté."

Dans le gymnase attenant à la salle de musculation, Kelleher a raconté à Grégory Lamboley et Valentin Courent qu'il avait été touché au mollet droit lors de l'échauffement du dernier match des Tri Nations (ce qui peut expliquer sa performance et sa sortie prématurée). Dans un anglais approximatif mais efficace, le troisième ligne toulousain a souhaité comme il se doit, la bienvenue à son futur coéquipier tout en lui proposant de lui faire découvrir la ville et les endroits sympatiques. Discret jusque là, Guy Novès, le manager toulousain, est intervenu avec humour pour "recadrer" le nouvel arrivant. "Il me paraît coquin, a-t-il dit de son nouveau joueur. Il fait partie de la dynastie des neuf et je parie qu'il s'entendra très bien avec Jean-Baptiste Elissalde."

"Que Toulouse gagne"

La visite médicale n'a été pour sa part qu'une formalité pour ce joueur de trente ans qui s'engage avec le Stade pour deux années avec une année optionnelle. Du long terme pour celui qui déclare à propos de Jean-Baptiste Elissalde : "Nous avons tous les deux un seul but : que Toulouse gagne. Après nous serons partenaires et non rivaux. Je viens ici en tant que coéquipier d'une équipe, pas comme une individualité." Pas comme une star non plus. Avec humour, habillé du maillot noir du centenaire du Stade, il a dégainé un petit dictionnaire bilingue français-anglais pour répondre à la presse avant de prendre le temps de discuter avec un jeune fan venu lui demander un autographe.

Entreprise de recyclage

Après avoir cherché un maximum de renseignements sur google-earth, l'un des meilleurs Blacks de la planète arrive à Toulouse avec la volonté de participer à la vie collective. Intéressé par l'entraînement des jeunes, il devrait également installer avec l'aide de son ami-manager-agent une antenne de son entreprise néo-zélandaise de recyclage de plastique.

Pressé par le temps (il repart vendredi), il visitera des maisons demain mercredi avant de participer à la dernière étape du Tour de France dans les Pyrénées. Son arrivée est prévue pour le 1er décembre (le temps de fêter un éventuel titre et de boucler les valises après le Mondial). A ce moment-là, "je prendrai le temps de nouer plus de contacts avec Guy Novès et les coéquipiers autour d'une tasse de café." Et de poursuivre ses cours de français.

A suivre l'interview de Byron Kelleher

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×