Test Match

Angleterre : Ellis s'éclipse

Le demi de mêlée de Leicester, Harry Ellis, a été contraint, à seulement 28 ans, de mettre un terme à sa carrière de joueur. L'international anglais, également sélectionné avec les Lions britanniques et irlandais, doit renoncer en raison de problèmes récurrents au genou gauche ces dernières années.

 
Ellis s'éclipse - Rugby - Test MatchIcon Sport
 

Les retraites sont décidément au centre de l’actualité en ce moment. Et pas seulement sur la scène politique française… En effet, les joueurs annonçant qu’ils mettent un terme à leur carrière sportive se succèdent ces dernières semaines. Après le jeune et prometteur ailier écossais Thom Evans, séché à seulement 25 ans par une terrible blessure au cou durant le Tournoi des 6 Nations. Après le troisième ligne gallois de 29 ans, Michael Owen, sélectionné à 41 reprises sous le maillot du XV du Poireau mais victime d’une récurrente blessure au genou. Voici le tour du demi de mêlée anglais de Leicester, Harry Ellis. Touché une première fois au genou gauche en 2007 (une rupture des ligaments croisés), il avait raté la Coupe du monde la même année. La saison dernière, il a subi une autre blessure au même genou qui n’a fait qu’aggraver ses problèmes. Son âge : 28 ans. Son pedigree international : 28 sélections avec le XV de la Rose. Son principal fait d’armes : il a été Lion britannique. Son palmarès : champion d’Angleterre et champion d’Europe avec son club. Mais il n'a disputé que 24 des 173 rencontres avec Leicester au cours des trois dernières années.

Le choix de se retirer ou non n’a pas été simple à faire pour l’intéressé. "La décision la plus difficile à prendre pour n’importe quel joueur est de savoir quand il faut mettre un terme à sa carrière, a-t-il ainsi avoué. Mais après avoir consulté et pris des conseils auprès du corps médical, je dois malheureusement annoncer ma retraite". Une décision prise à contre-cœur : "Ce n’est pas de cette manière que je voulais terminer ma carrière parce que je prenais toujours autant de plaisir à jouer au rugby. J’ai aimé et apprécié chaque minute passée sous le maillot de Leicester, celui de l’Angleterre ou encore celui des Lions britanniques et irlandais". Mais la sentence était inéluctable. Alors ses premières pensées vont directement au club qui l’a formé et au sein duquel il aura effectué l’ensemble de sa carrière. "Je veux remercier le club de Leicester et le personnel médical pour son aide. Merci également à tous mes coéquipiers et à tous les fans qui m'ont apporté un tel soutien".

Les hommages de Cockerill et Johnson

Depuis le début de la décennie, Harry Ellis était à la fois un historique et un symbole des Tigers. Un pur produit de la formation du club. Bien évidemment, tous les dirigeants et salariés de Leicester sont affectés par cette nouvelle, à commencer par l’entraîneur en chef Richard Cockerill : "Harry est un garçon du coin qui a fait sensation quand il a intégré l’équipe alors qu’il n’était qu’un adolescent. Il avait une force de caractère incroyable et n’avait peur de rien quand il avait le maillot des Tigers sur les épaules. Après, c’est toujours triste quand un joueur termine sa carrière sur blessure mais avec Harry, c’est encore plus spécial. Il a été un membre populaire et un exemple de valeur ici pendant presque dix ans. Nous ne lui souhaitons donc que du bonheur pour son avenir tout en le remerciant encore pour tous les services qu’il a rendus au club". Un vibrant hommage à la hauteur de la popularité du joueur du côté de Leicester.

Le sélectionneur anglais Martin Johnson, avec lequel Harry Ellis a évolué à Leicester et en équipe nationale, a également réagi après cette décision du demi de mêlée. Il sait qu’il perd un élément capable de mener le jeu du XV de la Rose : "J’ai été vraiment désolé d’entendre qu’Harry devait prendre sa retraite en raison de sa blessure. Harry a toujours été un excellent joueur qui donnait tout pour Leicester et pour son pays. Dès ses premiers pas à Leicester, on avait compris qu’il était bourré de talent et qu’il aurait un fort impact dans le jeu du club et de l’Angleterre. De la part de toute l’équipe d’Angleterre, je tiens à souhaiter à Harry beaucoup de réussite pour son avenir". Justement, comme sur le terrain, Harry Ellis n’est pas du genre à se laisser aller. Alors même si son genou gauche l’a coupé dans son élan, il ne se démobilise pas pour autant. "Maintenait, je vais devoir considérer de nouvelles options pour mon avenir mais je veux relever de nouveaux défis". En espérant que l’hécatombe s’arrête là…

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |