Reuters
 
Article
commentaires
Test-matchs

Pas rassurés les Gallois

Pas rassurés les Gallois

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 18/08/2007 à 17:23
Le Pays de Galles s'est imposé (27-20) face à l'Argentine sans pour autant se rassurer après la déroute de Twickenham. En effet, les Pumas ont complètement dominé la deuxième période.

Une victoire certes, mais pas un triomphe. Le champagne restera encore une fois au frais. Les Gallois retiendront qu'ils ont remporté leur deuxième match de la saison. Après, il s'efforceront d'oublier cette deuxième période où, complètement dominés, ils ont vu les Pumas revenir sur leurs talons.

Les Diables rouges avaient beaucoup à se faire pardonner après le désastre de Twickenham quinze jours plutôt. D'ailleurs, les supporters gallois n'ont pas manqué de faire savoir leur mécontentement. Ils étaient un peu moins de 30 000 au Millennium stadium. C'est la plus petite affluence enregistrée par le stade de Cardiff depuis son ouverture. Dans cette ambiance crispée, les Gallois manquent leur entrée en matière. L'Argentin Ignacio Corleto intercepte une passe de Gareth Thomas et file inscrire le premier essai du match. 7-0 pour les visiteurs mais les Diables Rouges reviennent rapidement dans la partie grâce à une belle inspiration de leur ouvreur James Hook. Le joueur des Ospreys feinte la passe et s'engouffre dans la défense avant de manoeuvrer parfaitement Serra, l'arrière argentin, en servant Gareth Thomas à hauteur.

Un essai en première main qui donne un peu de confiance aux locaux qui prennent petit à petit le match en main. Ils s'installent dans les vingt-deux mètres adverses et trouvent une nouvelle faille grâce à une pénalité jouée rapidement par Peel bien relayé par le deuxième ligne Jones. Les Gallois pensent alors que la déroute de Twickenham n'est plus qu'un mauvais souvenir surtout quand l'ailier Mark Jones inscrit un troisième essai grâce à un bond rebond qui trompe Corleto en position de dernier défenseur.

Avec dix-sept points d'avance à la pause (24-7), les Gallois pensent avoir la rencontre bien en main. C'était sans compter sur le réveil d'Argentins amorphes lors du premier acte. Les Pumas décident de revenir au jeu qui fait leur force en étant très présent autour des rucks. Conquérants en mêlée et profitant des erreurs de l'alignement local, les Argentins dominent la seconde période. Après une première pénalité de Todeschini, l'ailier Lucas Borges s'amusent avec les défenseurs adverses avant de servir à hauteur Corleto venu de l'aile opposée. Le Parisien inscrit son deuxième essai de la rencontre. Revenus à sept points des Gallois après une nouvelle pénalité de Todeschini, les Pumas poussent pour égaliser. Ils passent les cinq dernières minutes sur la ligne d'essai adverse. Martin Durand, poussé par toute la maison ciel et blanche, s'écroule dans l'enbut sur le gong final mais l'arbitre vidéo refuse cet essai pour un en avant du joueur de Montpellier.

Les Gallois s'en sortent miraculeusement mais cette victoire est peu rassurante à trois semaines de l'ouverture du mondial. En revanche, en quarante minutes, les Pumas ont prouvé qu'ils étaient au niveau des nations européennes.