Icon Sport

XV DE FRANCE - Face à l'Afrique du Sud, François Trinh-Duc a vécu un véritable calvaire

Pour son retour en tant que titulaire, Trinh-Duc a vécu un véritable calvaire
Par AFP

Le 18/06/2017 à 11:34Mis à jour Le 18/06/2017 à 11:40

XV DE FRANCE - Profitant du forfait de Camillez Lopez pour la tournée et du choix de Guy Novès de ne pas aligner Jules Plisson, François Trinh-Duc avait une occasion en or, samedi, pour s'affirmer comme le chef d'orchestre du XV de France. Mais le demi d'ouverture toulonnais est passé totalement au travers de son match.

Il avait une chance à saisir, il l'a ratée. Titulaire pour la première fois à l'ouverture du XV de France depuis novembre, François Trinh-Duc est passé au travers samedi contre l'Afrique du Sud à Durban (15-37), auteur notamment d'une grosse bévue qui a coûté cher aux Bleus. Jusqu'à cette 27e minute, tout allait bien, ou presque. Trinh-Duc (30 ans, 59 sél.) avait réalisé un bon début de match, prenant par exemple un intervalle à propos aboutissant au premier essai français de Scott Spedding (3e). Et puis... à la réception d'un dégagement, à une quarantaine de mètres de l'en-but français, Trinh-Duc, pourtant pas sous pression, tergiversait pour être finalement plaqué aux jambes par le capitaine des Boks Warren Whiteley. Il tentait alors de passer le ballon à Spedding, mais trouvait les bras de Siya Koliso, qui filait aplatir le deuxième essai des Springboks (27e).

"On ne peut que constater les dégâts" (Novès)

Une bourde dont les Bleus ne se sont finalement jamais remis, menés 17 à 7. "Quand on lâche un ballon sur interception (...) on ne peut que constater les dégâts derrière", a ainsi commenté le sélectionneur Guy Novès. L'entraîneur des arrières, Jean-Frédéric Dubois, était sur la même longueur d'ondes, sans vouloir commenter la prestation de son ouvreur, qui s'est aussi signalé par une chandelle hésitante dans ses 22 mètres (46e) et a été remplacé en fin de match par Jean-Marc Doussain (73e). Cette rentrée a donc été ratée dans les grandes largeurs, un an après un autre match du rachat pour le XV de France, mais réussi, à Tucuman face à l'Argentine (0-27). Sa dernière apparition convaincante en bleu.

François Trinh-Duc (XV de France) - 17 juin 2017

François Trinh-Duc (XV de France) - 17 juin 2017Icon Sport

Dès le suivant en effet, le 12 novembre contre les Samoa (52-8), Trinh-Duc s'était fracturé un avant-bras, pour ne revenir que pour le dernier match du Tournoi des six nations 2017, face au pays de Galles (20-18). Comme remplaçant de Camille Lopez, passé devant lui dans la hiérarchie, alors qu'il était initialement le choix numéro un de l'encadrement. La mise au repos de Lopez, décidée par le staff juste avant le départ pour l'Afrique du Sud, lui a offert l'opportunité de se montrer de nouveau sous le maillot bleu samedi (Plisson avait été aligné lors du premier test), alors qu'il ne figurait pas initialement dans le groupe en raison d'une blessure à une cuisse contractée en barrages du Top 14 avec Toulon contre Castres le 19 mai (26-22).

Trinh-Duc était revenu pour entrer en jeu en finale contre le Clermont de Lopez (22-16) à vingt minutes de la fin. A court de rythme ou non, il n'avait pas brillé. Comme samedi à Durban, c'est un euphémisme.

0
0