Rugbyrama

XV de France - Bernard Laporte a revu "le match avec Guirado"

Laporte a revu "le match avec Guirado"

Le 19/06/2017 à 10:55Mis à jour Le 19/06/2017 à 13:09

XV DE FRANCE - Dans une vidéo postée sur son compte Facebook, Bernard Laporte s'est exprimé devant le groupe du XV de France, dimanche, au lendemain de la nouvelle défaite contre l'Afrique du Sud (37-15). Le président de la FFR explique notamment avoir revu le match avec le capitaine des Bleus, Guilhem Guirado.

Le banc de touche manquerait-il à Bernard Laporte ? Venu parler aux joueurs avant le deuxième test-match contre l’Afrique du Sud samedi, le président de la FFR a remis ça, dimanche, après la rencontre. Si son discours d’avant-match ne semble pas avoir eu l’effet escompté auprès du XV de France, l’ancien sélectionneur a tenu à apporter son expertise au groupe de Guy Novès après la nouvelle déroute contre les Springboks (37-15).

Guilhem Guirado (XV de France) - 17 juin 2017

Guilhem Guirado (XV de France) - 17 juin 2017Icon Sport

Dans une vidéo postée sur son compte Facebook, Bernard Laporte ne s’en cache pas : "J’ai revu le match avec Guilhem." Le président de la FFR troquerait-il son costume de dirigeant pour celui d'entraîneur ? C'est presque ce qu'il laisse entendre. Car même s'il clame que "on ne va pas refaire le match, le score est lourd", le successeur de Pierre Camou à la tête de la Fédération estime que "il y a trois essais qu'on doit marquer, tout fait." Mais, à l'image du discours du sélectionneur après la rencontre, il juge la performance des Bleus de meilleure qualité par rapport à la défaite de Pretoria : "Au premier test, tout le monde avait senti qu'on y était pas. Hier (samedi), je disais à Serge (Simon) à la mi-temps "Ils (les Sud-Africains) ont monté leur niveau de jeu". Mais j'estime que nous aussi, on l'a monté d'un cran".

"Je pense qu'on peut faire un truc"

Pour autant, l'ancien manager du RCT est conscient du chemin qu'il reste encore à parcourir. Mais qui, selon lui, est loin d'être insurmontable : "On a ce sentiment qu'ils sont un peu au dessus. Mais ce n'est pas un écart inatteignable." Un écart que les Bleus pourraient combler dès samedi prochain, sur la pelouse de Johannesburg. Bernard Laporte en est convaincu : "Si on met la même intensité, la même agressivité samedi prochain, moi je pense sincèrement qu'on peut faire un truc." Même si la tenue sportive et la teneur du discours du président de la FFR pourraient laisser penser à un immiscion dans le sportif, c'est bel et bien Guy Novès qui sera à la tête de l'équipe de France samedi après-midi.

0
0