Icon Sport

TEST-MATCH - Les chiffres marquants de la tournée des Lions britanniques face aux All Blacks

Conquête, offloads, indiscipline... tous les chiffres marquants des Lions face aux All Blacks

Le 10/07/2017 à 18:39Mis à jour Le 12/07/2017 à 11:57

TEST-MATCH - La série de test-matches entre la Nouvelle-Zélande et les Lions britanniques et irlandais s’est refermée samedi midi sur un match nul (15-15), ne permettant pas de désigner de vainqueur. Il faut dire qu’au vue des chiffres, les All Blacks ont dominé. Mais pas de manière outrageuse comme à leur habitude.

Eurosport Player : Votre journal 100% numérique

Voir sur Eurosport

Pourtant, c’est bel et bien lors de la première opposition face aux joueurs de Warren Gatland que la troupe de Steve Hansen s’est faite le plus plaisir. Les 559 mètres parcourus et 21 défenseurs battus ont largement contribué au large succès des All Blacks en ouverture (30-15). Malgré cela, la Nouvelle-Zélande n’a pu s’appuyer sur une touche assez régulière. Seuls 61% des lancers ont été réussis par l’alignement néo-zélandais. Un chiffre saisissant, et qui contraste avec le 100% réalisé en mêlée fermée (comme lors des deux autres tests, d’ailleurs). Avec 61% de possession de balle et 13 offloads, les doubles champions du monde ne pouvaient prétendre qu’à la victoire, d’autant que les Lions ont concédé 11 pénalités sur cette rencontre.

Owen Farrell (Lions) face à la Nouvelle-Zélande - 24 juin 2017

Owen Farrell (Lions) face à la Nouvelle-Zélande - 24 juin 2017Icon Sport

Lions : les moins bonnes stats lors de la victoire

Mais les meilleurs Anglais, Gallois, Ecossais et Irlandais ont pourtant rendu une copie de qualité. Les 412 mètres parcourus, 17 défenseurs battus et le quasi 100% en conquête (4/4 en mêlée, 13/14 en touche) n’ont pas suffi à faire tomber les All Blacks. Un exploit qui aura été réalisé une semaine plus tard. Et aussi contradictoire que cela puisse paraître, c’est le match où les Lions ont leurs moins bonnes statistiques de la tournée (comme les Néo-zélandais). Seulement 218 mètres parcourus et 13 défenseurs battus. Suffisant cependant pour passer deux essais à une Fougère, réduite à 14 mais qui aurait pu l’emporter face à l’incroyable indiscipline des Lions pour du niveau international (13 pénalités concédées !).

43 plaquages pour Faletau

Ce fléau a été corrigé pour l’ultime défi de la tournée. Et de quelle manière, avec seulement 5 fautes sifflées à leur encontre. 50% de possession de part et d’autres, presque le même nombre de défenseurs battus (17 pour les Néo-Zélandais, contre 15 pour les Lions), des courses quasi similaires (430 mètres parcourus contre 350). Les Britanniques, malgré deux essais des All Blacks, doivent leur salut aux 9 pénalités concédées par leur adversaire.

Toby Faletau (Lions britanniques) plaquant Bauden Barrett (Nouvelle-Zélande) - 24 juin 2017

Toby Faletau (Lions britanniques) plaquant Bauden Barrett (Nouvelle-Zélande) - 24 juin 2017Icon Sport

Côté joueurs, Sam Whitelock (28) et Toby Faletau (43) terminent meilleurs plaqueurs de leur formation. Au rang de l’indiscipline, Brodie Retallick et Wyatt Crockett (4 pénalités chacun) sont les mauvais élèves néo-zélandais, tandis que le bonnet d’âne des Lions revient à Sean O’Brien (5 pénalités). Titulaires pour la première fois à l’occasion du dernier test-match, Jordie Barrett (11 passes, 67 mètres parcourus) et Ngani Laumape (6 passes, 92 mètres parcourus) se sont montrés particulièrement à leur avantage. Beaucoup de chiffres, certes. Mais cela démontre une nouvelle fois l’équilibre entre ces deux équipes. Certainement les deux meilleures de la planète ovale.

Les statistiques de la tournée des Lions britanniques en Nouvelle-Zélande 2017
0
0