Getty Images

TEST-MATCH - Le XV de France battu en Afrique du Sud à Durban (37-15)

Bonjour tristesse !

Le 17/06/2017 à 18:57Mis à jour Le 17/06/2017 à 19:31

TEST-MATCH - Nouvelle défaite pour le XV de France, auteur d'une prestation encore une fois décevante face à l'Afrique du Sud (37-15). Les Bleus sont très loin du haut niveau international...

Ils étaient attendus, les Bleus de Guy Novès. Très attendus même, après un avoir subi un revers cinglant lors du premier test de cette tournée en Afrique du sud. Par leurs supporters, qui voulaient voir autre chose que la bouillie proposée à Pretoria, par leur staff, par le président de la FFR qui les avait rappelés à l'ordre durant la semaine. Mais surtout, par les Springboks qui, s'ils avaient bénéficié de certaines largesses la semaine dernière, ont à Durban frappé encore plus fort en signant une victoire à quatre essais (37-15). Les Bleus avaient bien entamé la rencontre mais n'ont fait illusion que quelques minutes. Ils doivent se satisfaire des deux essais de Spedding et Penaud avant de se tourner vers le troisième et dernier test.

A vrai dire, on y a cru. Vraiment. Surtout après l'entame canon réalisée par les hommes de Guy Novès, que l'on pensait galvanisés peut-être par le discours de Bernard Laporte quelques heures avant le coup d'envoi de la rencontre. Une première possession, de l'avancée, les trois-quarts parfaitement lancés par Trinh-Duc sur le côté fermé, et Spedding qui concluait en coin devant "son" public. Bref, les Bleus allaient remettre les pendules à l'heure et prouver à tout le monde que la défaite de la semaine précédente n'était qu'un accident. Sauf que ces promesses initiales allaient rester lettre morte.

Des Boks intraitables

La faute, peut-être, à la fatigue en cette fin de saison, comme on a coutume de l'évoquer au sujet de ces tournées de juin. La faute, surtout, à une formation sud-africaine qui renouait avec ses valeurs de combat tout en continuant à mettre du mouvement et de la vitesse dans le jeu. Les Springboks se montraient intraitables sur la ligne d'avantage et étouffaient totalement les Bleus dans le jeu au sol. Ces derniers voyaient tous leurs ballons ralentis, ne parvenant plus à injecter de rythme dans leurs mouvements. Côté sud-africain, des passes dans le bon tempo envoyaient Serfontein en terre promise, une bévue de Trinh-Duc permettait à Kolisi de filer seul sous les poteaux. Les Boks menaient 23-7 à la pause, et on craignait le pire.

Raymond Rhule (Afrique du Sud) face à la France - 17 juin 2017

Raymond Rhule (Afrique du Sud) face à la France - 17 juin 2017Icon Sport

Plus de vingt temps de jeu pour rien

Une efficacité qui créait un contraste saisissant avec la stérilité du jeu français. Parfait exemple, ce temps fort de plus de dix minutes dans les 22 mètres adverses. Du jeu à une passe, une animation offensive proche du néant, une succession de duels... Une séquence qui manquait de peu de sourire à Penaud mais finissait par un hors-jeu de Gourdon. Bilan, aucun point. Seul point positif d'une seconde période bien terne, l'essai de Penaud pour sa première sélection. C'est bien peu, avouons le. Pourvu que le troisième test à Johannesbourg ne soit pas du même tonneau...

0
0