Getty Images

Test Match - France-Nouvelle-Zélande - Damian Penaud : "A la mi-temps, c’était chaud"

Penaud : "A la mi-temps, c’était chaud"
Par Rugbyrama

Le 12/11/2017 à 11:20Mis à jour Le 12/11/2017 à 12:04

TEST MATCH - Sévèrement battus par les All Blacks samedi soir (18-38), les Bleus ont signé une première période particulièrement médiocre. A la mi-temps, les coéquipiers de Damian Penaud (21 ans, 4 sélections) ont eu droit à une sérieuse explication.

Comment expliquez-vous cette première période totalement manquée ?

Damien Penaud : Ils nous ont mis sous pression chez nous dès le début du match. On n’a pas réussi à sortir de notre camp comme il faut. On commence à tomber des ballons. L’idée, c’était de les agresser mais on a perdu tous les contacts. A ce niveau là, ça se paye cash. On a été trop attentistes. Ça nous a tué. Derrière, les All Blacks récitent leur rugby et on en prend 30.

En seconde période, vous pensez que c’est encore jouable ?

D.P. : On a un peu plus la main sur le ballon. On est plus dans leur camp. Quand je rentre, je me dis que c’est faisable. Mais encore une fois, on n’est pas assez réalistes. Ça nous joue des tours. Et une fois qu’on n’a plus la main sur le ballon, on en prend un autre.

" Il nous reste trois matches. Il faudrait essayer de gagner les trois."

Que s’est-il dit dans le vestiaire à la pause ?

D.P. : A la mi-temps, c’était chaud. En même temps, c’est normal, on était absent dans le combat, dans l’agressivité. On s’est fait remonter les bretelles. Ça nous remobilise, ça nous motive. On a essayé de relever la tête et d’avoir un sursaut d’orgueil. De toute façon, on ne pouvait pas faire pire. Après, si on commence à jouer à la 40e, c’est trop tard.

Rieko Ioane déborde Teddy Thomas lors de France / Nouvelle-Zélande

Rieko Ioane déborde Teddy Thomas lors de France / Nouvelle-ZélandeGetty Images

Ce match reflète le mal français. Passer complètement à côté avant de se révolter avec panache…

D.P. : On n’a pas fait non plus de grandes choses. On a eu ce sursaut d’orgueil pour être plus présent dans les zones de rucks. On a commencé à les faire un peu douter mais c’était trop tard. Tomber contre les All Blacks, ce n’est pas un cadeau. Mais j’ai trouvé que les jeunes joueurs s’en sont bien sortis pour leur première.

" Beaucoup de choses à travailler…"

Ce n’est que le premier test de novembre. L’abattement est-il déjà présent ?

D.P. : On est frustrés parce qu’on avait fait une bonne semaine de travail. Il nous reste trois matches. Il faudrait essayer de gagner les trois. On va se remobiliser pour repartir de l’avant parce qu’on a beaucoup de choses à travailler.

Antoine Dupont lors de France / Nouvelle-Zélande

Antoine Dupont lors de France / Nouvelle-ZélandeGetty Images

0
0