Icon Sport

Steve Hansen : "Sonny Bill Williams a juste fait ce qui est autorisé à 13"

Hansen : "Sonny Bill Williams a juste fait ce qui est autorisé à 13"

Le 12/11/2017 à 00:46Mis à jour Le 12/11/2017 à 01:37

TEST MATCH - Satisfait par la victoire des siens contre le XV de France, le sélectionneur néo-zélandais a également apporté un éclairage à l'essai de pénalité encaissé par son équipe, en début de deuxième période.

Vous avez réalisé une très grande première mi-temps. Et puis ce fut plus difficile... Que s'est-il passé au juste ?

Steve Hansen : On a perdu notre discipline, c'est aussi simple que ça. Du coup, on a perdu le rythme et les Français se sont engouffrés dans la brèche. Cela dit, jétais content de la façon dont nous avons résisté, en fin de match, pour finir le job.

Quelle fut la cause de cette baisse de régime ?

S. H. : Ce n'est pas toujours facile de tenir un ryhme élevé durant tout le match. Nous l'avons perdu, ce tempo, et les Français nous ont ensuite mis sous pression. Si nous étions restés disciplinés, nous n'aurions pas été aussi pénalisés. Et ce sont ces pénalités qui ont permis aux Français de revenir dans la rencontre.

Que s'est-il passé sur l'essai de pénalité accordé aux Français, en deuxième période ?

S. H. : Sonny Bill Williams a juste fait ce qu'il a appris au rugby à 13 (où ce geste est autorisé, ndlr). Mais voilà, une fois qu'on a fait une faute dans l'en-but, il faut en assumer les conséquences. J'ai immédiatement compris qu'il y aurait essai de pénalité. Sonny pensait probablement que le Français allait attraper le ballon. Bon... Voilà... Il réagira de façon différente la prochaine fois.

Sonny Bill Williams

Sonny Bill WilliamsGetty Images

Votre talonneur, Dane Coles, a dû quitter la pelouse en première période. Pourquoi ?

S. H. : Dane est sorti pour faire un examen à la jambe. Les ligaments sont stables d'après le médecin mais le joueur ressentait néanmoins une douleur à la jambe. Le concernant, on verra demain matin..

Vous avez été pénalisé à quatre reprises en mêlée fermée. Comment avez-vous jugé votre équipe dans ce secteur de jeu ?

S. H. : Notre mêlée était bonne et celle des Français aussi. Mais j'ai eu le sentiment que le pilier droit français (Rabah Slimani) effondrait beaucoup, de son côté...

Antonie Dupont lors de France / Nouvelle-Zélande

Antonie Dupont lors de France / Nouvelle-ZélandeGetty Images

0
0