Getty Images

RUGBY - TEST - Dupont en vue, Picamoles dans le dur... Les notes des Bleus face aux All Blacks

Les notes des Bleus : Dupont premier de la classe, Picamoles parmi les bonnets d’âne
Par Rugbyrama

Le 12/11/2017 à 12:18Mis à jour Le 12/11/2017 à 14:14

TEST-MATCH - Antoine Dupont, le demi de mêlée toulousain a surnagé dans une rencontre trop vite pliée. Au rayon déception, les "cadres" Picamoles et Huget ont failli. Guirado, lui, a été trop brouillon…

Nans Ducuing : 3/10

Une bonne entrée en matière avec deux interventions décisives réalisées dans le premier quart d’heure qui permettent de repousser la menace néo-zélandaise. Il est ensuite emporté sur un jeu au pied de Barrett et commet un en-avant grossier sur un ballon haut qui aboutira à l’essai de Cane (39e). Même si sa couverture fut plutôt efficace, il a souffert de la comparaison notamment avec un jeu au pied décevant. Remplacé par Trinh-Duc (75e).

Teddy Thomas marque un essai lors de France / Nouvelle-Zélande

Teddy Thomas marque un essai lors de France / Nouvelle-ZélandeGetty Images

Teddy Thomas : 5/10

L’ailier racingman rate son entame avec un premier ballon aérien non capté mais il sauve ensuite son équipe (18e) en aplatissant de justesse devant Read. Auteur du premier essai français en débordement, il passe de justesse en touche et rate le doublé en deuxième mi-temps.

Globalement, si son apport offensif est intéressant, ses lacunes défensives pèsent toujours très lourd.

Mathieu Bastareaud : 4/10

Pour son retour, le Toulonnais a parfois été dépassé par le rythme. Malgré ses efforts consentis depuis le début de saison pour perdre du poids, il a encore subi par moments. Une belle intervention sur l’essai de Thomas où il mobilise deux défenseurs avant d’assurer la continuité avec un superbe offload. Son impact physique est précieux. En deuxième période, il est plusieurs fois sollicité en perce-muraille devant la ligne néo-zélandaise. Sans passer, ni marquer.

Vidéo - Magne : "Rappeler Bastareaud, c'est un retour en arrière"

00:51

Geoffrey Doumayrou : 2/10

Sa première sélection n’a pas été une réussite, c’est le moins que l’on puisse dire. Le Rochelais a souffert dans tous les secteurs, même s’il a cherché à trouver de maigres espaces en début de partie sur les rares ballons qui lui revinrent. Une pénalité concédée, un jeu au pied totalement raté (sans conséquence) dans ses 22 mètres. Il a souffert du rythme. Pire, ses montées défensives en pointe et, par la suite, son attentisme ont coûté cher. Remplacé par Penaud qui n’a pas eu l’occasion de se montrer à son avantage.

Yoann Huget : 2/10

Ce n’est clairement pas son meilleur match en Bleu, dans des conditions extrêmement difficiles. Pourtant, on attendait beaucoup mieux du Toulousain notamment dans son engagement défensif même s’il n’a raté qu’un plaquage. Constamment sous pression, il a laissé trop d’espaces à son vis-à-vis, Naholo, subissant tous les impacts et peinant à trouver le rythme. Il est parvenu à se relever la tête en deuxième période quand son équipe a eu le ballon.

Anthony Belleau : 5/10

Du culot en début de match. Il a très vite été ciblé par les Blacks qui vinrent jouer dans sa zone. Il a souffert physiquement en première mi-temps et manqua de vitesse pour concrétiser son occasion d’essai (48e) après la percée de Dupont. Pour autant, il a pris des initiatives jusqu’au bout et il est paradoxalement monté en puissance au fil de la partie.

Antoine Dupont : 7,5/10

Il est le seul français à véritablement soutenir la comparaison face à l’armada néo-zélandaise. Précieux en défense, il impacte ses adversaires à chaque intervention et sauve un essai en première mi-temps.

Dans une équipe dépassée, quand les joueurs d’expérience n’ont pas tenu leur rôle, le Toulousain, lui, est parvenu à remettre les siens sur les rails, en trouvant notamment des espaces autour des rucks. Il s’est trompé à deux reprises dans le sens à donner au jeu, mais son match reste très largement positif. Remplacé par Serin (72e).

Antoine Dupont plaque Rieko Ioane lors de France / Nouvelle-Zélande

Antoine Dupont plaque Rieko Ioane lors de France / Nouvelle-ZélandeGetty Images

Louis Picamoles : 2/10

Peu efficace, il a surtout fait preuve de peu d’intentions créatrices sur ses prises de balles... Picamoles a été discret, voire invisible, n’amenant pas d’avancée sur ses rares portés de ballons. Il n’a pas été à la hauteur de son expérience. Une bonne activité en défense malgré tout. Remplacé par Anthony Jelonch (67e) qui fut généreux.

Kevin Gourdon : 3/10

Le Rochelais a commencé la rencontre en perdant une bonne et précieuse munition en touche (4e). S’il a touché beaucoup de ballons, il n’est jamais parvenu à faire jouer après lui comme à son habitude, soit par des passes ou des percées. Il a terminé la rencontre au poste de troisième ligne centre, où il fut plus à l’aise.

Judicaël Cancoriet : 4,5/10

Timide en début de match, le Clermontois formé à Sarcelles est monté en pression au fil de la rencontre, aussi bien offensivement que sur ses plaquages. Une belle activité dans le secteur aérien, il a notamment chipé deux ballons sur lancers néo-zélandais. Il mérite d’être revu même s’il manqua parfois de vitesse.

Pris de de balle de Judicaël Cancoriet - France - Nouvelle-Zélande (11 novembre 2017, Stade de France)

Pris de de balle de Judicaël Cancoriet - France - Nouvelle-Zélande (11 novembre 2017, Stade de France)Getty Images

Paul Gabrillagues : 4/10

Le Parisien a paru souffrir du rythme en début de match et a trébuché dans le contre en touche. En revanche, il a démontré une belle activité en défense (100% de plaquages réussis), notamment au ras des regroupements où il à cherché à ne pas concéder un pouce de terrain. Remplacé par Paul Jedrasiak (62e) qui s’est appliqué à bien prendre ses ballons en touche, et avancer sans subir l’impact sur ses prises de balles.

Sébastien Vahaamahina : 5/10

Le Clermontois a mis beaucoup d’intensité lors de ses interventions défensives. Il a bien bataillé dans les rucks étant l’un des seuls à pouvoir ralentir les ballons néo-zélandais. Dommage que sa prestation soit entachée par un coup de poing sur Laulala, qui pourrait lui valoir d’être cité et passer devant la commission de discipline.

Rabah Slimani : 2/10

Une entame parfaite : Slimani a littéralement plié son vis-à-vis Hames (3e) sur la deuxième mêlée de la rencontre. La suite ressemble à un calvaire : le néo-Clermontois est coupable en défense sur l’essai de Coles (10e) et a, surtout, très largement souffert en mêlée (carton jaune, 34e). Il s’est bien repris ensuite. Remplacé par Daniel Kotze (62e) qui n’a pas fait la différence.

Guilhem Guirado : 4/10

Toujours généreux, parfois trop et donc imprécis (en-avant, 3e), le capitaine est largement coupable sur le premier essai des Blacks, signé Coles. Ensuite, il a montré l’exemple et fut à la pointe du combat. Précis dans ses lancers en touches. Un bémol, il a trop peu avancé à l’impact. Remplacé par Clément Maynadier (70e).

Jefferson Poirot : 3/10

Il "dégueule" un ballon qui aurait pu devenir essai (30e). Le Bordelais a beaucoup tenté pour essayer de renverser la vapeur mais il s’est montré maladroit. Il est pris en mêlée, par deux fois sanctionné. Comme les autres Bleus, il a souffert dans ce secteur. Remplacé par Raphaël Chaume (67e), qui a fait preuve d’une belle débauche d’énergie.

Rabah Slimani et d'autres avants français, à l'entraînement, à Marcoussis, le 6 novembre 2017

Rabah Slimani et d'autres avants français, à l'entraînement, à Marcoussis, le 6 novembre 2017Getty Images

0
0