AFP

OPINION - Faire mieux que Chypre ? Les All Blacks en sont totalement capables...

Faire mieux que Chypre ? Les All Blacks en sont totalement capables...

Le 25/10/2016 à 18:50

TEST-MATCH - La Nouvelle-Zélande a décroché contre l’Australie samedi dernier une 18e victoire de suite. Soit le record d’une nation majeure. Mais pas le record absolu, détenu par Chypre. Qu’importe : les All Blacks sont tellement au-dessus qu’ils peuvent aller le battre...

Israël Dagg (Nouvelle-Zélande) - 22 octobre 2016

Israël Dagg (Nouvelle-Zélande) - 22 octobre 2016AFP

Toutefois, vous avez été nombreux à faire remarquer que les All Blacks n’avaient pas battu le record de victoires consécutives. Et que celui-ci appartenait toujours à... Chypre. Sur le plan des chiffres, les faits sont là : les "Moufflons" ont enchaîné une série de 24 succès. Rendons donc à César ce qui lui appartient. Précisons donc que l’exploit des All Blacks et un record pour une "nation majeure". Le but n’est pas de décrédibiliser la performance des Chypriotes mais vous conviendrez qu’établir une telle marque est bien plus compliqué quand on affronte les meilleures équipes au monde.

Des chiffres, certes, mais surtout un niveau de jeu...

Outre les statistiques, c’est le niveau atteint par les Néo-Zélandais qui impressionnent clairement. Rarement on a vu une équipe maîtriser son sujet avec autant de sérénité. Le rugby semble si simple en les regardant jouer... Tout est fait avec justesse, intelligence, vitesse. Chaque joueur sait ce qu’il a à faire et il l’accomplit à la perfection. Les All Blacks n’ont pas les meilleurs piliers du monde ? Peut-être bien mais leur mêlée est l’une des plus sûres de la planète (96% d’efficacité sur sa propre introduction pendant sa série de 18 victoires de rang). La touche ? Très performante avec 93% de ses lancers gagnés contre 79% pour ses adversaires. La défense ? Redoutable avec près de 90% de plaquages réussis contre 81% pour les autres nations.

Infographie - Pendant ce temps...

Les exemples ne manquent pas pour démontrer l’écrasante domination des All Blacks sur la planète rugby. Certains peuvent s’en lasser, d’autres s’en réjouir. D’un côté, la bande de Steve Hansen peut faire rentrer notre sport dans une certaine monotonie. D’autres la voir comme une formidable locomotive. Je suis plutôt de cet avis. Voir jouer les All Blacks donne clairement envie et déplace les foules. D’autant plus que le spectacle est à coup sûr au rendez-vous. C’est ce qu'attend le public, en tribunes ou dans son canapé. Ne reste plus qu’aux adversaires à hausser leur niveau pour faire tomber les doubles champions du monde de leur piédestal.

La très attendue tournée des Lions britanniques

L’Angleterre serait peut-être la seule à pouvoir les titiller actuellement pendant 80 minutes. Malheureusement, le XV de la Rose n’est pas au programme des Néo-Zélandais pour les tests de novembre. Les Lions britanniques alors... Pour cela, on se doit de patienter jusqu’à l’été prochain. Mais quel bonheur en perspective ! De l’or en barre, le plaisir à l’état brut pour une opposition qui fait saliver. Les Britanniques l'attendent avec impatience. Tout comme les All Blacks, qui ne les accueillent qu’une fois tous les 12 ans. Surtout, cette tournée pourrait les couronner définitivement et leur permettre de postuler au titre de "plus grande équipe de tous les temps".

La joie de Savea et B. Smith (Nouvelle-Zélande) face à l'Argentine - 10 septembre 2016

La joie de Savea et B. Smith (Nouvelle-Zélande) face à l'Argentine - 10 septembre 2016AFP

C’est à cette occasion que les All Blacks pourraient en effet rayer des tablettes la performance des Chypriotes. Car ses quatre tests de novembre face à l’Italie, la France et l’Irlande (deux fois) sont largement à sa portée. Et qu’ensuite se présentent donc les Lions, objectif prioritaire pour les Néo-Zélandais juste après la Coupe du monde (c’est dire !). Une série de 3 rencontres explosives. Qui pourrait faire atteindre aux hommes de Steve Hansen la barre des 25 victoires consécutives. Pour l’heure, c’est surtout de la fiction. Mais on n’attend qu’une chose : voir qui pourra battre ces "Injouables"...

0
0