Icon Sport

All Blacks, Écosse, Halfpenny, Australie... Nos Tops et Flops des test-matches du week-end

All Blacks, Écosse, Halfpenny, Australie... Nos Tops et Flops des test-matches du week-end

Le 19/06/2017 à 09:29Mis à jour Le 21/06/2017 à 09:52

TEST-MATCH - Vous étiez absent et avez raté les test-matches du week-end ? Pas de souci, on est là pour vous debriefer tout cela. Avec le carton des All Blacks, l'exploit de l'Ecosse, la jolie performance d'Halfpenny en passant par le cauchemar vécu par Trinh-Duc, voici nos Tops et Flops du week-end.

Les Tops

  • La Nouvelle-Zélande

C'était la première sortie des All Blacks cet été. Que cela soit clair : les doubles champions du monde en titre vont être prêts pour les trois tests face aux Lions britanniques. Les provinces - comme les Blues et les Highlanders - avaient déjà donné le ton en s'offrant leur scalp. Là, les All Blacks ont affiché un niveau de jeu tout simplement hallucinant. Certes, l'adversaire n'était "que" les Samoa mais un score de 78-0, ça fait quand même réfléchir sur l'outrageuse domination des Néo-Zélandais sur la planète rugby. On a été impressionnés par la justesse des passes, la qualité technique, la vitesse d'exécution, l'intelligence de jeu... Bref, du rugby qui fait plaisir à voir.

Anton Lienert-Brown (Nouvelle-Zélande) face aux Samoa - 16 juin 2017

Anton Lienert-Brown (Nouvelle-Zélande) face aux Samoa - 16 juin 2017Icon Sport

  • L'Écosse et l'Angleterre confirment

Déjà vainqueurs la semaine dernière, respectivement contre l'Italie (13-34) et l'Argentine (34-38), l'Écosse et l'Angleterre ont confirmé leur très bonne forme du moment. Et ce en pleine période de la tournée des Lions britanniques en Nouvelle-Zélande. Sans ses leaders Hogg, Laidlaw et Seymour, le XV du Chardon a même réalisé un authentique exploit en s'imposant en Australie (19-24). Preuve que la saison n'est pas forcément longue pour tout le monde. Au passage, l'Écosse grimpe à la 5e place au classement World Rugby. Les Anglais, eux, avec une équipe bien remaniée (Itoje, Joseph, Farrell, Kruis, Lawes, Cole, Watson, M. Vunipola ou Daly parmi les joueurs retenus avec les Lions), ont démontré qu'il avait un joli réservoir en disposant pour la seconde fois de suite les Pumas sur leur sol (25-35).

Danny Care (Angleterre) - 17 juin 2017

Danny Care (Angleterre) - 17 juin 2017AFP

  • Halfpenny, Conan, Lienert-Brown, Volavola...

Chez les All Blacks, ils ont été légion à se mettre en valeur. S'il fallait en citer deux, on mentionnerait le centre Anton Lienert-Brown (1 essai, 3 franchissements, 5 défenseurs battus et 4 offloads) et le numéro 8 Ardie Savea (un doublé, 58 mètres gagnés et 15/15 en défense). S'il n'a pas sorti le match du siècle, l'ouvreur fidjien Ben Volavola a eu le sang froid pour offrir la victoire à son équipe face à l'Italie (22-19) avec un drop à l'ultime seconde. Au sein des Lions, le canonnier gallois Leigh Halfpenny a fait parler la poudre avec un 8/8 au pied pour un total de 20 unités au compteur. Signalons par ailleurs les magnifiques prestations du flanker sud-africain Siya Kolisi (1 essai, 2 passes décisives, 129 mètres gagnés, 4 franchissements et 14/16 en défense) et des troisième ligne irlandais Daniel Leavy (un doublé, 70 mètres gagnés, 3 offloads et 12/12 en défense) et Jack Conan (un doublé, 128 mètres gagnés, 3 franchissements, 7 défenseurs battus et 2 offloads).

Leigh Halfpenny (Lions britanniques) - Juin 2017

Leigh Halfpenny (Lions britanniques) - Juin 2017Icon Sport

Les Flops

  • L'Australie

La principale déception du week-end - hormis la nouvelle lourde défaite du XV de France en Afrique du Sud (37-15) - c'est bel et bien cette défaite surprise des Australiens sur leur sol face à l'Écosse (19-24). En 2012, le XV du Chardon avait déjà réussi à gagner chez les Wallabies. Cela fait donc 13 ans que les Australiens n'ont plus dompté les Écossais à domicile. Samedi, les hommes de Michael Cheika ont beaucoup tenté (62% d'occupation, 17 franchissements) mais ils se sont heurtés à des Écossais ultra réalistes (100% au pied, un essai sur interception et un autre sur un dégagement contré), forts en conquête (100% d'efficacité en touche et mêlée) et solides en défense malgré une très grosse indiscipline (15 pénalités concédées).

La joie de l'Ecosse qui s'est imposée en Australie - 17 juin 2017

La joie de l'Ecosse qui s'est imposée en Australie - 17 juin 2017Icon Sport

  • Trinh-Duc

L'ouvreur du XV de France, qui jouait très gros lors du deuxième test face à l'Afrique du Sud, a vécu un vrai cauchemar. C'est bien simple : il a presque tout raté. Hormis un bon lancement conduisant à l'essai de Spedding, peu de choses apparaissent dans la colonne "faits positifs". Par contre, dans celle des négatifs, il y a de quoi... Un jeu au pied d'occupation très moyen avec d'entrée des touches non trouvées. Ensuite des chandelles malvenues depuis ses propres 22 mètres. Une défense très douteuse à la 11e, deux ballons perdus et en point d'orgue cette passe "ave maria" pour Spedding totalement ratée qui finit dans les bras de Kolisi, celui-ci ne se faisant pas prier pour aller aplatir entre les poteaux tricolores. Lopez absent, Plisson et Trinh-Duc décevants, le staff tricolore se gratte sérieusement la tête pour l'option nunéro 2 à l'ouverture derrière le Clermontois.

François Trinh-Duc (France) lors de la défaite du XV de France en Afrique du Sud (37-15) - 17 juin 2017

François Trinh-Duc (France) lors de la défaite du XV de France en Afrique du Sud (37-15) - 17 juin 2017Icon Sport

Tous les résultats du week-end

0
0