Teddy Thomas et Nicolas Mas se congratulent pendant France-Fidji - AFP
Test Match

Tests de novembre - France - Fidji (40-15) - Les Bleus de mode diesel à super

Les Bleus de mode diesel à super
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 08/11/2014 à 20:19 - Publié le 08/11/2014 à 19:35
Par Anthony Tallieu - Le 08/11/2014 à 20:19

Brouillon et peu convaincant durant 50 minutes, le XV de France est monté en puissance pour faire exploser la défense fidjienne et s'imposer facilement (40-15).

Enfin ! Huit mois jour pour jour après son dernier succès, en Écosse, le 8 mars dernier, le XV de France a retrouvé le chemin de la victoire (40-15) et ce brin de confiance envolé depuis si longtemps. Auteurs d'une première période correcte à défaut de géniale, les Bleus ont attendu que les Fidjiens baissent de pied après la pause pour lâcher les chevaux et emballer le Vélodrome. Au final, cinq essais marqués dont trois pour le seul Teddy Thomas (1ere, 54e, 56e). Arrivé cet été pour épauler le staff tricolore, Serge Blanco affiche désormais, grâce à ce premier succès de la saison, pour l'anecdote, 100 % de victoire depuis sa prise de fonction.

Le film du match

Des fessés, les Bleus nous avaient plutôt habitué à en recevoir ces derniers temps. Il faut remonter à juin 2012 pour retrouver trace d'une victoire tricolore avec 40 points infligés à un adversaire (10-49 en Argentine). Forcément un motif de satisfaction pour cette équipe, soucieuse de respecter le plan de jeu défini par son staff. D'abord en se rassurant avec une défense hermétique, ce qu'elle a bien fait en première période en fermant la piste atterrissage aux hélicoptères fidjiens sur les extérieurs, puis en se déridant un peu pour offrir du bonheur au public marseillais. Si tout ne fut pas parfait lors de ce premier acte, qualifié de "moyen plus" par Philippe Saint-André, notamment à cause de précipitations dans les 22 mètres adverses, le score de 14-0 reflétait la solidité tricolore.

Thomas : un coup du chapeau pour sa première

Cette première sélection de la saison était placée sous le signe du renouveau et de la jeunesse. Et les petits bleus de ce XV de France s'en sont remarquablement sortis. Pour Teddy Thomas, c'est même la consécration. Un essai dès la première minute, puis deux coup sur coup en seconde période (54e, 56e)... l'ailier racingman a crevé l'écran et frappé très fort en vue de la Coupe du monde. Même chose pour l'arrière bayonnais Scott Spedding, auteur de deux passes décisives pour Thomas et d'une activité offensive assez impressionnante pour un appelé de dernière minute. Une prestation globale très intéressante des protégés de Philippe Saint-André, aidée, il est vrai, par des Fidjiens en manque d'oxygène rapidement après le retour des vestiaires.

Certains diront que ce n'était "que" les Fidji, une équipe constellée de brillantes individualités à l'arrière mais qui peine à rivaliser collectivement avec les meilleurs nations du rugby mondial. S'il serait évidemment précoce et inopportun de s'enflammer, gageons qu'une victoire est, par les temps qui courent, toujours bonne à prendre. Surtout une semaine avant de recevoir des Wallabies qui avaient dominé les Bleus il y a tout juste cinq mois. L'occasion de tourner une bonne fois pour toute, ou pas, cette satanée page noircie des moments parmi les plus sombres de l'histoire du XV de France.

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×