Icon Sport

Test de novembre - Ecosse-NZ (16-24) - Même dans un jour sans, les All Blacks sortent vainqueurs

Même dans un jour sans, les All Blacks sortent vainqueurs

Mis à jourLe 15/11/2014 à 20:41

Publiéle 15/11/2014 à 20:17

Mis à jourLe 15/11/2014 à 20:41

Publiéle 15/11/2014 à 20:17

Article de Clément Mazella
Dans cet article

Dominateurs dans la possession mais ô combien fébriles, les All Blacks ont été bien pâles pour prendre le meilleur sur une valeureuse Ecosse (16-24).

L’Ecosse a frôlé un exploit historique. Pour la première fois de son Histoire, elle aurait pu venir à bout de la Nouvelle-Zélande. Mais seul le conditionnel est à employer. Car le XV du Chardon, incroyable de courage, a craqué dans les dernière minutes et s’est incliné à Murrayfield face aux All Blacks (16-24). Les regrets seront éternels. Les champions du monde en titre ont été bien pâles ce samedi et s’avouaient bien prenables. Un essai de Thrush (74e), après une longue séquence, a scellé le sort d’une rencontre indécise et marquée par les très nombreuses erreurs des hommes de Steve Hansen.

Laidlaw peut également se mordre les doigts d’avoir connu le seul échec au pied de son match au pire des moments. A huit minutes du terme, il aurait pu faire passer les siens en tête au tableau d’affichage et faire exploser un Murrayfield chaud bouillant. Il n’en sera finalement rien. Les All Blacks semblent avoir une auréole au dessus de leur tête qui veille sérieusement sur eux. Depuis leur titre de champions du monde, ils ont enregistré une 37e victoire. Le tout en 41 matchs. Hallucinant.

McCaw se fait intercepter

Steve Hansen avait décidé de faire tourner son effectif. S’il doit tirer un enseignement de ce match, c’est que certains joueurs ont failli. Perenara, à la mêlée, n’a pas pesé sur les débats. La paire de centres Fekitoa-Crotty ne s’est guère distinguée alors que le talonneur Parsons a raté un nombre important de lancers en touche. Même Dan Carter, le recordman de points en sélection, n’a pas semblé dans son assiette. De grosses faillites individuelles qui ont eu une certaine influence sur le rendement collectif des All Blacks, habitués à déployer un jeu plutôt chatoyant et bien loin des en-avant qu’on a vus ce samedi.

Même le capitaine Richie McCaw s’est fait intercepter une passe sur l’essai de Seymour (11e). Une petite victoire donc pour les Néo-Zélandais qui auront à cœur de rectifier le tir pour leur dernier match la semaine prochaine au pays de Galles. Vern Cotter, le sélectionneur néo-zélandais de l’Ecosse, peut tirer un grand coup de chapeau à ses joueurs, énormes dans le combat et impériaux en touche. Une bonne base de travail pour l’avenir. Et cela valait bien un vibrant hommage du public de Murrayfield.

0 commentaire
Vous lisez :