Anthony Tuitavake avec le maillot de Montpellier, lors d'unb match amical contre les Saracens - 25 juillet 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Test Match

Montpellier - Ancien All Black, Tuitavake pourrait honorer la sélection des Tonga

Ancien All Black, Tuitavake pourrait honorer la sélection des Tonga

Par Thomas Corbet
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 04/08/2014 à 09:33 -
Par Thomas Corbet - Le 04/08/2014 à 09:33
Avec son changement de règlement, effectué dans l'optique de l'arrivée du rugby aux Jeux Olympiques, l'IRB a créé une sorte de droit de retour inédit pour certains joueurs oubliés des sélections. Et fait ainsi naître l'espoir chez ces derniers, parmi lesquels Anthony Tuitavake (32 ans), joueur du MHR et ancien All Black, qui pourrait rebondir ailleurs qu'en Nouvelle-Zélande.

La nouvelle avait fait l'effet d'une petite bombe dans le landerneau du rugby il y a quelques semaines. L'IRB, sous conditions, avait décidé d'ouvrir la porte à certains joueurs afin de leur permettre de jouer pour une deuxième sélection nationale différente. Il faudrait pour cela posséder la nationalité de la sélection de destination, ne pas avoir joué pour le premier pays depuis au moins dix-huit mois, et participer à une étape du circuit mondial de rugby à VII. Cette dérogation, mise en place avec les Jeux Olympiques en point de mire, ouvrira néanmoins également le droit de figurer à la prochaine coupe du monde en Angleterre.

Et avec ce retournement de doctrine, était arrivée la première rumeur envoyant tout simplement Steffon Armitage à Marcoussis. Boudé par les XV de la Rose, le Toulonnais entrerait tout à fait dans les critères lui permettant de changer de drapeau. Et avec lui, beaucoup pourraient faire le pas. Dont le centre du MHR, ancien All Black, Anthony Tuitavake (6 sélections). "D'un point de vue personnel, j'aurais même aimé que cela arrive plus tôt. Je suis né en Nouvelle-Zélande, et j'avais le rêve d'être un All Black. Je l'ai réalisé mais malheureusement ce rêve est derrière moi. Celui de participer à une coupe du monde et d'affronter l'élite mondiale devient à présent possible", confie-t-il.

Un nouveau statut avec les Tonga, son pays d'origine

Rien qu'au regard qui s'illumine à l'évocation de l'idée, on devine l'enthousiasme du bonhomme. Toutefois, il ne s'agit pas uniquement d'une lubie personnelle, mais aussi de faire honneur à ses origines, lui qui est né de parents tonguiens. "Nous en discutons entre expatriés, avec Sitaleki Timani, Lifemi Mafi qui joue à Perpignan... Ce serait la possibilité d'honorer ma famille, mes ancêtres, de partager notre expérience, d'aider nos pays d'origine à grandir encore. Il s'agit de rendre un peu de ce que le rugby nous a donné", explique Tuitavake. Déjà dangereuse lors de la dernière édition, on imagine les dégâts que pourrait causer l'équipe tonguienne avec des joueurs du calibre du Montpelliérain, de George Smith ou Sam Tuitupou! Les Fidji pourraient quant à eux récupérer Joe Rokocoko et Sitiveni Sivivatu par exemple. Pas exactement négligeable.

Toutefois, tout est encore loin d'être fait pour ces joueurs, puisqu'il leur faudra trouver un créneau afin de participer à une étape du circuit mondial à sept. "Il est encore un peu tôt pour se projeter, et le cas échéant il faudra en discuter. Mais ma priorité première est le MHR qui est mon employeur, et je veux gagner le Top14. La suite, on verra", conclut-il. Il n'est effectivement pas acquis que les clubs acceptent de libérer leurs éléments pour un tournoi de rugby à sept, au vu des exigences du calendrier. Mais on peut toujours rêver, et Anthony Tuitavake ne se l'interdit pas.

Une des rares apparitions d'Anthony Tuitavake sous la maillot des All Blacks - 14 juin 2008
Une des rares apparitions d'Anthony Tuitavake sous la maillot des All Blacks - 14 juin 2008 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • ANDY40426/08/2014 01:56

    James n'a jamais été sélectionné en A pour les wallabies ! (-21 seulement ) ....

  • ANDY40426/08/2014 01:51

    meme si pour une fois ça irait dans le sens des nations habituellement pillées c'est à mon avis une mauvaise décision qui serait prise par l 'IRB si cela est acté

  • PapyST25/08/2014 21:55

    Ah oui, mais alors que fais-tu pour la Nouvelle Zelande des Doug Howlett, Joe Rokocoko, Kevin Mealamu, Muliaina, Jonah Lomu nés au Tonga, Fiji ou Samoa? Pour l'Angleterre des joueurs d'origine sud-africaine (Brad Barritt, Hendrie Fourie et Mouritz Botha), néo-zélandaise (Thomas Waldrom, Mako Vunipola et Shontayne Hape), samoane (Manu Tuilagui) et galloise (Ben Morgan). En Italie Parisse, Castrogiovanni, Canavosio, Garcia, Orquera, Canale sont argentins. En Australie le Tongien Toutai Kefu, le pilier argentin Patricio Noriega ou encore le fijien Lote Tuqiri etc....