Félix le Bourhis lors du match Australie-France - 7 juin 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Test Match

Australie-France (50-23) - Bulletin de notes: Premières manquées pour Le Bourhis et Mas

Bulletin de notes: Premières manquées pour Le Bourhis et Mas

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 08/06/2014 à 12:34 -
Par Fabien Pomiès - Le 08/06/2014 à 12:34
Félix Le Bourhis, dont c'était le baptême de feu avec les Bleus, et Nicolas Mas, capitaine pour la première fois, ont vécu un cauchemar à Brisbane. Les notes.
 

Ils ont brillé

Néant.

Ils ont été corrects

Difficile après une défaite 50-23 de désigner des joueurs ayant fait des prestations de haut-vol. Mais s’il y a quelques bons points à distribuer, le troisième ligne de Clermont, Damien Chouly, en mérite largement. Avec onze courses et cinquante-six mètres parcourus ballon en main (meilleur total avec Bonneval), il a été le Français qui a le plus tenté. Assez efficace, il a battu trois adversaires et en touche, il s’est avéré très précieux en prenant trois ballons. Bref, du bon boulot, à l’image également de Bernard Le Roux et Yoann Maestri qui se sont énormément employés en défense avec neuf et onze plaquages respectivement. S’il a manqué quatre plaquages sur les dix tentés, notons la bonne prestation du talonneur Guilhem Guirado lors de ses lancers en touche. Un des rares secteurs où les Bleus n’ont pas déçu. Un peu trop discret offensivement, le centre Gaël Fickou aura fini meilleur plaqueur des Tricolores (14 avec 100% de réussite). Du fond de terrain, Hugo Bonneval aura bien essayé de changer la donne, sans véritablement y parvenir. La charnière Machenaud-Michalak, elle, a alterné le bon et le moins bon. Enfin, saluons les rentrées positives de Rabah Slimani et Morgan Parra. Voilà deux éléments qui risquent d'avoir leur chance au prochain match.

Morgan Parra - Australie France - 7 juin 2014
Morgan Parra - Australie France - 7 juin 2014 - Icon Sport

Ils ont déçu

A Brisbane, certains ont vécu un long cauchemar. Ce fut le cas notamment de Félix Le Bourhis et Nicolas Mas. L’habituel centre de Bordeaux-Bègles avait été titularisé sur une aile pour sa première cape. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne gardera pas un souvenir impérissable de cette soirée. Sur l’essai de Toomua, il cafouille dans son en-but après une passe, il faut bien l’avouer, mal ajustée de Machenaud et offre la quatrième réalisation à des Australiens qui n’en demandaient pas autant. Capitaine pour la première fois avec le XV de France en l’absence de Thierry Dusautoir, Nicolas Mas, le pilier droit catalan de Montpellier, a également vécu un calvaire en mêlée, tout comme son partenaire à gauche, Thomas Domingo. Et l’ancien de l’Usap a coûté deux pénalités. Clairement en manque de rythme après une saison tronquée par les blessures, le troisième ligne Fulgence Ouedraogo est passé à côté. Même constat pour le deuxième ligne Sébastien Vahaamahina, beaucoup trop tendre dans les zones de rucks et peu en vue dans le jeu courant. Lui aussi avait peu joué ces derniers temps avec son club. S’ils nous avaient habitué à de biens meilleures performances, Yoann Huget et Wesley Fofana n’ont été à la hauteur des attentes placées en eux samedi à Brisbane. Bien trop discrets offensivement et surtout coupables de certains errements en défense.

Nicolas Mas sur le banc de touche - Australie France - 7 juin 2014
Nicolas Mas sur le banc de touche - Australie France - 7 juin 2014 - Icon Sport

Chez les Australiens... On savait que l'arrière Israel Folau était un véritable poison et le danger numéro un des Wallabies, il l'a démontré une nouvelle fois. Un essai, deux passes décisives, 134 mètres parcourus ballons en main mais surtout quatre franchissements et six défenseurs battus. Bref, des chiffres qui donnent mal à la tête et qui justifient mieux l'écrasante victoire des siens. Très bonne copie rendue également par le troisième ligne Michael Hooper qui a plaqué à tour de bras et percé le rideau défensif trop facilement. Le pilier gauche Slipper a été l'une des bonnes surprises comme la deuxième ligne Carter-Simmons. Face à la défense française, la paire de centres Toomua-Kuidrani s'est régalé.