Rugbyrama

A-W. Jones, Pocock, Nonu, Goromaru... Notre équipe-type de l'année 2015

A-W. Jones, Pocock, Nonu, Goromaru... Notre équipe-type de l'année 2015

Le 31/12/2015 à 14:21

RETRO - L'année 2015 a été marquée par la Coupe du monde et le deuxième sacre consécutif des All Blacks. SIx Néo-Zélandais figurent ainsi logiquement dans notre XV de l'année, où un seul Français s'est invité.

  • 15. Ayumu Goromaru (Japon)

Il est le symbole de ces Brave Blossoms qui nous ont séduits pendant la Coupe du monde, les Nippons manquant le rendez-vous des quarts de finale avec pourtant trois victoires en quatre matches et un succès historique sur l'Afrique du Sud (34-32). L'arrière et buteur japonais, meilleur marqueur de l'histoire de sa sélection, s'est particulièrement distingué en inscrivant 58 points lors de la phase de poules.

  • 14. Nehe Milner-Skudder (Nouvelle-Zélande)

C'est la révélation de l'année! A 24 ans, l'insaisissable ailier des Hurricanes a découvert les All Blacks avec succès. Titulaire pendant le Mondial, il en a profité pour inscrire 6 essais, dont un en finale, et terminer deuxième meilleur marqueur de la compétition. Des débuts fracassants en sélection, avec un titre de champion du monde à la clé, après avoir atteint la finale du Super Rugby.

Nehe Milner-Skudder (Nouvelle-Zélande) face à la France - le 17 octobre 2015

Nehe Milner-Skudder (Nouvelle-Zélande) face à la France - le 17 octobre 2015Icon Sport

  • 13. Jonathan Joseph (Angleterre)

Certes, le XV de la Rose n'a pas brillé lors de sa Coupe du monde. Certes, Joseph n'a pas toujours été titularisé par Stuart Lancaster lors du Mondial. Mais le centre de Bath a été la grande révélation du dernier Tournoi des Six Nations. L'Anglais a d'ailleurs terminé meilleur marqueur du Tournoi avec 4 essais et a emmené Bath en finale du championnat d'Angleterre.

Le centre anglais Jonathan Joseph

Le centre anglais Jonathan JosephIcon Sport

  • 12. Ma'a Nonu (Nouvelle-Zélande)

Quelle saison! Finaliste du Super Rugby, sacré pour la deuxième fois champion du monde et joueur néo-zélandais de l'année, le néo-Toulonnais a traversé l'année comme il déchire les défenses. Une véritable machine, tout simplement, qui a même marqué en finale de Coupe du monde... Que dire de plus sur un tel joueur?

  • 11. Julian Savea (Nouvelle-Zélande)

En inscrivant 8 essais lors d'un seul et même Mondial, il a égalé le record co-détenu par Jonah Lomu et Bryan Habana. L'ailier des Hurricanes a notamment martyrisé les Bleus en quart de finale avec un triplé fabuleux. Puissant et rapide, il en est déjà à 38 essais en 41 sélections!

Julian Savea (Nouvelle-Zélande) face à la France - 17 octobre 2015

Julian Savea (Nouvelle-Zélande) face à la France - 17 octobre 2015AFP

  • 10. Dan Carter (Nouvelle-Zélande)

En début d'année, il n'était pas certain de participer au Mondial. Au final, le nouvel ouvreur du Racing a été décisif lors des phases finales, impérial même. Une gestion incroyable et une belle revanche, après avoir manqué les phases finales de la Coupe du monde 2011. Élu meilleur joueur du monde 2015.

Dan Carter (Nouvelle-Zélande) - 24 octobre 2015

Dan Carter (Nouvelle-Zélande) - 24 octobre 2015AFP

  • 9. Aaron Smith (Nouvelle-Zélande)

Le numéro neuf moderne, idéal. Un éjecteur hors pair doté d'une vision du jeu hors norme. Vainqueur du Super Rugby avec sa franchise des Highlanders et sacré champion du monde avec les All Blacks. Le meilleur demi de mêlée de la planète, incontestablement.

Aaron Smith (Nouvelle-Zélande) face à l'Afrique du Sud - 24 octobre 2015

Aaron Smith (Nouvelle-Zélande) face à l'Afrique du Sud - 24 octobre 2015Icon Sport

  • 8. David Pocock (Australie)

Flanker de métier, Pocock a été placé au centre de la troisième ligne australienne, afin d'être associé à Michael Hooper. Pour le plus grand bonheur des Wallabies! Un poison au sol qui a récupéré 17 ballons lors de la Coupe du monde. Le guerrier de l'année!

  • 7. Richie McCaw (Nouvelle-Zélande)

En 2015, il est devenu le premier capitaine à soulever deux fois la Coupe du monde. Une activité incroyable dans les rucks et un leader charismatique qui a guidé la meilleure équipe de tous les temps, avant de mettre un terme à sa carrière.

Richie McCaw - 31 octobre 2015

Richie McCaw - 31 octobre 2015Icon Sport

  • 6. Francois Louw (Afrique du Sud)

L'un des meilleurs Springboks cette année. Troisième du Mondial et finaliste du championnat d'Angleterre avec Bath. Meilleur plaqueur de la Coupe du monde avec 77 plaquages, à égalité avec son jeune partenaire Lood de Jager, et deuxième gratteur de ballons derrière Pocock (13).

François Louw (Afrique du Sud) plaqué par Matias Alemanno (Argentine) - 30 octobre 2015

François Louw (Afrique du Sud) plaqué par Matias Alemanno (Argentine) - 30 octobre 2015AFP

  • 5. Alun-Wyn Jones (pays de Galles)

Le deuxième ligne gallois a réalisé une saison pleine. Au point de figurer parmi les nominés au titre de meilleur joueur de l'année! Un deuxième ligne hyper complet qui a mené le pack gallois au combat.

  • 4. Leone Nakarawa (Fidji)

On aurait pu citer les All Blacks Retallick et Whitelock ou les Springboks Etzebeth et de Jager, des références mondiales. Mais on voulait souligner la superbe saison de Nakarawa. Élément majeur du succès de Glasgow en Ligue celte, le Fidjien est un deuxième ligne à part, hyper mobile et habile, comme en témoignent ses 10 offloads durant le Mondial (seul Sonny-Bill Williams a fait mieux). Élu meilleur joueur des îles du Pacifique en 2015.

Leone Nakarawa (Fidji) face au pays de Galles - octobre 2015

Leone Nakarawa (Fidji) face au pays de Galles - octobre 2015AFP

  • 3. Rabah Slimani (France)

Si le Stade français a remporté le Bouclier de Brennus, il le doit en grande partie à Slimani, impressionnant toute l'année en mêlée fermée au sein d'une première ligne parisienne destructrice. Le droitier tricolore a aussi marqué le premier essai français lors de la Coupe du monde, face à l'Italie.

Rabah Slimani lors du Mondial 2015

Rabah Slimani lors du Mondial 2015AFP

  • 2. Agustin Creevy (Argentine)

Capitaine exemplaire de ces Pumas qui ont réjoui la planète rugby durant la Coupe du monde. Un guerrier infatigable, sans pitié en mêlée. L'un des tous meilleurs talonneurs au monde, bien souvent sous-côté. Le Néo-Zélandais Dane Coles aurait aussi mérité de figurer dans ce XV.

Agustin Creevy, le talonneur et capitaine de l'Argentine - Octobre 2015

Agustin Creevy, le talonneur et capitaine de l'Argentine - Octobre 2015Icon Sport

  • 1. Marcos Ayerza (Argentine)

Que ce soit avec Leicester ou les Pumas, le gaucher argentin est redouté de tous dans l'exercice de la mêlée fermée. Le pilier le plus régulier au plus haut niveau depuis des années.

Le pilier de l'Argentine Marcos Ayerza - Octobre 2015

Le pilier de l'Argentine Marcos Ayerza - Octobre 2015Icon Sport

0
0