Test Match

Tournée Lions britanniques Australie 2013, Wallabies: Le coup de bambou

Battus sèchement par les Lions britanniques et irlandais lors du dernier test (16-46), les Australiens sont apparus comme sonnés après la rencontre.

 
Wallabies: Le coup de bambou - Rugby - Test MatchIcon Sport
 

Les Wallabies ont reçu un sérieux coup sur la tête dans ce test décisif contre les Lions (16-41). Après avoir sauvé la série il y a une semaine, la confiance régnait mais le résultat final ne laisse aucune place au doute: les Wallabies ont raté leur match et ont été surclassés par une équipe beaucoup plus pressante au niveau physique et mental. Tout est parti d’un départ catastrophique, avec ce ballon raté sur le coup d’envoi de Sexton et un coup franc pour les Lions britanniques sur la mêlée. Trois phases plus loin et Corbisiero était derrière la ligne d’en-but. Un début de match que, bien sûr, Robbie Deans n’avait pas prévu: "Nous avons connu un départ horrible et les Lions ont su capitaliser sur nos erreurs. Ils ont su utiliser les phases statiques à leur avantage et ils nous ont punis".

Les chose ne firent qu’empirer lors des 30 premières minutes du match avec une mêlée sanctionnée à tout va par l’arbitre français, Romain Poite, culminant avec le carton jaune infligé au pilier Ben Alexander. James Horwill, le capitaine des Australiens explique: "Nous avons été pénalisés en mêlée dès le début et ça nous rend sans doute un peu craintifs, ce qui leur permet de dicter le jeu. Si bien qu’ils sont en position de domination". Point confirmé par Robbie Deans: "Les joueurs donnent beaucoup pendant qu’on joue à 14 et on le paye sans doute au niveau physique en fin de match. Mais tout part de la domination des Lions en mêlée. C’est la différence car cette phase de jeu leur donne la bonne dynamique".

Genia: " A nous d’en prendre de la graine "

Malgré tous leurs déboires, les Australiens ont quand même trouvé les ressources pour revenir au score juste après la mi-temps. Revenus à trois points des Lions britanniques et irlandais, les Australiens se mirent à y croire. James O’Connor, l’ouvreur australien, sentait le vent tourner : "Vers le 50e minute, nous étions bien revenus dans le match et on sentait que nous étions dans une bonne période. Mais ils ont réussi à reprendre le contrôle du match. Dès que nous commettions une erreur, ils nous le faisaient payer cash et emmagasinaient les points. Ils ont été particulièrement réalistes. Au final, il n’y a rien a dire, ils ont été meilleurs que nous. Ils nous dominent physiquement et constamment courir après le score est très fatiguant aussi bien physiquement que mentalement, car on perd en lucidité".

La déception est donc grande pour des joueurs passés près d’une victoire historique dans une série face aux Lions, un événement qui n’arrive que tous les 12 ans. Will Genia se veut philosophe: "Comme dans tous les grands matches, tout se joue au niveau mental. Il nous faut apprendre de cette expérience. Les équipes qui arrivent a contrôler leurs nerfs et leurs émotions dans les grands moments sont celles qui gagnent. A nous de prendre de la graine".

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |