Alex Goode Ma'a Nonu - nouvelle zélande angleterre - 18 novembre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Test Match

Tournée d'automne - Le week-end des revanches

Le week-end des revanches

Par Matthieu Pelissier
Dernière mise à jour Le 15/11/2013 à 18:14 -
Par Matthieu Pelissier - Le 15/11/2013 à 18:14
Il sera surtout question de revanches ce week-end lors des test-matches automnaux, à commencer par d'alléchantes retrouvailles entre l'Angleterre et la Nouvelle-Zélande à Twickenham, un an après l'exploit du XV de la Rose face aux All Blacks.

C'est à ce jour la seule défaite néo-zélandaise depuis le Mondial-2011 et elle avait été cinglante: le 1er décembre 2012, la jeunesse anglaise avait renversé les champions du monde 38-21 pour s'offrir devant son public un succès fondateur. La pression n'a cessé de monter cette semaine autour de l'événement. Si la presse néo-zélandaise n'a pas manqué de rappeler que leurs joueurs avaient été victimes d'un virus intestinal il y a un an, les journalistes anglais ont, eux, dévoilé certains slogans imaginés par l'encadrement des Blacks et inscrits sur un tableau blanc à leur hôtel, parmi lesquels: "nous sommes l'équipe la plus dominatrice de l'histoire". Tâche aux partenaires de Richie McCaw de faire respecter cet adage, afin de poursuivre le sans-faute de 2013 (12 victoires) et d'offrir à leur emblématique ouvreur Dan Carter une 100e sélection couronnée de succès. A moins que les Anglais ne s'engouffrent dans certaines failles mises au jour par les Français il y a une semaine, lors de la courte victoire néo-zélandaise (26-19) au Stade de France.

Un parfum de revanche flottera aussi au Millennium Stadium de Cardiff où les Argentins défieront de nouveau les Gallois. Les Pumas s'étaient imposés au même endroit l'an passé (26-12) alors que le XV du Poireau était enferré dans une spirale de défaites. Depuis, les dynamiques se sont inversées: les Gallois ont retrouvé des couleurs quand l'Argentine n'a toujours pas réussi à remporter un match de Four nations et s'est inclinée face à l'Angleterre samedi dernier (31-12) dans un contexte houleux en interne. Frustrés par les Springboks la semaine passée après une entame ratée (24-15), les partenaires de Sam Warburton sont donc attendus au rebond. Il en va de même pour les Français, défaits quatre fois de suite par la Nouvelle-Zélande et qui, face aux Tonga, sont tenus de valider leurs progrès au Havre (18H00). Cela tombe bien car il y a un passif à solder contre les Aigles des Mers, responsables d'une des pires humiliations du XV de France lors du Mondial-2011 (19-14).

Rude combat pour les Boks

Tout comme France et Tonga, Australie et Irlande se retrouvent samedi (18h45) pour la première fois depuis la Coupe du monde. Leur confrontation avait fait l'effet d'une secousse, puisque le XV du Trèfle l'avait emporté 15-6 pour s'adjuger la tête de la poule C. Mais ce seront des enjeux plus actuels qui préoccuperont toutefois deux équipes en convalescence. L'Australie tente de se refaire une santé en Europe après un Four Nations raté (3e). Défaits par l'Angleterre (20-13) mais large vainqueurs de l'Italie (50-20), les hommes d'Ewen McKenzie voudront enchaîner contre une Irlande désireuse de donner un peu de lustre à une année maussade (3 victoires, 3 défaites, un nul).

L'Italie est de son côté en rédemption après la claque reçue face aux Wallabies. Pour la 100e de Martin Castrogiovanni et Sergio Parisse, il faudra faire bonne figure contre les Fidji à Crémone (15H00). Enfin, pas spécialement de ressentiment mais un rude combat d'avants en vue dimanche (16H00) entre l'Afrique du Sud de Bakkies Botha et l'Ecosse de Richie Gray à Murrayfield. Les Boks gardent en mémoire leur défaite à Edimbourg (21-17) en 2010, effacée à l'automne dernier (21-10). Surtout, ils voudront se mettre idéalement en jambes avant d'affronter la France samedi 23.

 
 

commentaires


  • guig6616/11/2013 15:47

    un virus intestinal mouaaarf toujours aussi bonne la presse NZ, joubert est un argument plus fiable pour expliquer une defaite