Tonga celebrate after Willie Manu's try - PA Sport
 
Article
commentaires
Test Match

Tournée d'automne, France-Tonga - Tonga: L’ennemi intime

Tonga: L’ennemi intime

Par Matthieu Pelissier via Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 15/11/2013 à 14:45 -
Par Matthieu Pelissier via Midi Olympique - Le 15/11/2013 à 14:45
Mana‘Otai, le sélectionneur des Aigles du Pacifique, futurs adversaires des Bleus samedi soir au Havre, a dévoilé son XV de départ. On y trouve pas moins de sept joueurs qui évoluent actuellement en France.

Même si 17 239 kilomètres séparent Paris de Nuku’alofa, la capitale de l’archipel des Tonga, ce sont bien deux équipes familières l’une de l’autre qui s’affronteront au Stade Océane du Havre. Samedi soir, on comptera dans le XV de départ tonguien pas moins de sept joueurs évoluant à l’heure actuelle dans les différents championnats français. Il s’agit des Catalans Alisona Taumalolo (pilier gauche) et Sione Piukala (premier centre), du Montois Tevita Mailau (pilier droit), du Lyonnais Joe Tu’ineau (deuxième ligne), du Bayonnais Opeti Fonua (troisième ligne centre), du Palois Taniela Moa (demi de mêlée) et du Tarbais Vungakoto Lilo (arrière). Presque une colonne vertébrale complète. A ces noms, il faut ajouter ceux de l’Oyonnaxien Viliami Ma’afu et d’Ilaisa Ma’asi, qui évolue à Vienne, en Fédérale 1. Ces derniers prendront place sur le banc.

Huit étaient de la victoire à Wellington

Autant dire que les Français connaissent les qualités de leurs futurs adversaires. Avec Bayonne, Fonua réussit un début de saison fracassant, tout comme Ma’afu à Oyonnax. Idem pour Taumalolo et Piukala, dont les qualités de puncheurs sont précieuses à l’Usap de Marc Delpoux. Les autres ne sont pas en reste: ils sont des éléments essentiels de leurs équipes de Pro D2.

Mais l’histoire du match de samedi est aussi celle d’une revanche. Souvenez-vous: le 1er octobre 2011, à Wellington, le XV de France enregistrait une défaite historique contre les Aigles du Pacifique. Plus agressifs, opportunistes et réalistes, les Tonguiens quittaient le Mondial la tête haute, en ayant fait tomber une nation majeure de l’hémisphère Nord. Sur les 23 joueurs sélectionnés pour défier les Bleus au Havre, pas moins de huit retenus pour le match de samedi ont participé à ce succès mémorable: il s’agit de Taumalolo, Tu’ineau, Lokotui, Kalamafoni, Moa, Piutau, Lilo et Ma’afu. De ce match, les Bleus ont peut-être gardé quelques images insupportables, comme celle de l’essai en bout de ligne de Hufanga, ou encore le rire provocateur du pilier Sona Taumalolo dans les dernières minutes du match, juste avant d’entrer en mêlée. Samedi, les Bleus pourront définitivement refermer la cicatrice.

Le XV de départ des Tonga: Lilo ; Vainikolo, Piutau, Piukala, Helu ; (o) 'Apikotoa, (m) Moa ; Latu (cap.), Fonua, Kalamafoni ; Tu’ineau, Lokotui ; Mailau, Taione, Taumalolo.

Remplaçants: Ma’asi, Vea, Puafisi, Pole, Ma’afu, Fisilau, Fosita, Halaifonua.

 
 

commentaires


  • Bryce15/11/2013 14:08

    Moa a été le bourreau de l'EDF, c'est vrai, mais attention à l'équipe entière ! tous au dessus des 90kg, une 3ème lignes composées de 3 3ème lignes centres qui rendent 50kg à la 3ème ligne de l'EDF et le reste à la venant. Seul point faible pour les Tonga, une équipe vieillissante. Il faudra les bouger et surtout, les éviter ... :o)

  • Bryce15/11/2013 14:04

    les deux écritures sont possibles.

  • Apa6615/11/2013 07:56

    Tonguien ? C'est des mecs qui jouent en tongs ?