Test Match > - Tests de novembre

Tests de novembre 2013 - Les All Blacks en feu, l’Angleterre a dû cravacher


Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 02/11/2013 à 22:28 -
Par Rugbyrama - Le 02/11/2013 à 22:28
Les All Blacks en feu, l’Angleterre a dû cravacherPour les premiers tests de novembre, la Nouvelle-Zélande n’a fait qu’une bouchée du Japon (54-6) alors que l’Angleterre a souffert devant l’Australie (20-13).
 

Le XV de France est prévenu. La Nouvelle-Zélande, son adversaire lors du premier test de novembre, demeure en jambes et s’est offert une balade de santé face au Japon ce samedi à Tokyo (54-6). Emmenés par leurs vedettes Richie McCaw et Dan Carter, les All Blacks ont été sans pitié, marquant pas moins de huit essais, dont un doublé pour l’ailier Charles Piutau. Ils signent par la même occasion leur onzième victoire d'affilée en test et restent invaincus cette année.

Toutefois, tout n’a pas été parfait dans la copie rendue par les champions du monde en titre. Notamment lors de la première demi-heure où ils ont été chahutés par des Japonais limités mais sans complexe. "Je suis déçu par certains joueurs et je le leur dirai", a commenté le sélectionneur néo-zélandais Steve Hansen en regrettant notamment que son équipe se soit laissée parfois embarquer à jouer le jeu des Japonais, "ce qu'ils font mieux que nous".

"Je ne pense pas qu'il sera trop difficile de changer d'état d'esprit pour Paris. La semaine prochaine nous attend un match d'enfer (contre la France au Stade de France, NDLR), alors nous allons resserrer les vis facilement", a promis le capitaine Richie McCaw, qui, de retour de blessure, a joué les 80 minutes. Les Tricolores savent donc à quoi s’attendre samedi prochain…

L’Angleterre renverse la vapeur

Dans l’autre rencontre internationale du week-end, l’Angleterre a peiné mais est toutefois venue à bout de l’Australie à Twickenham (20-13). Accrochée dans le premier acte par une réaliste Australie, la jeune équipe d'Angleterre a trouvé les ressources pour renverser la vapeur et remporter le premier de ses trois matches de la tournée d'automne. Les Anglais ont pourtant joué avec le feu et, alors que les Wallabies semblaient avoir pris l'ascendant (6-13 à la pause), ils peuvent remercier leur pack, impérial en mêlée fermée, mais aussi l'arbitre qui leur a donné un joli coup de pouce pour leur permettre de revenir à hauteur. M. Clancy a ainsi refusé d'exclure Marlande Yarde qui venait de commettre une faute grossière en plaquant à retardement Adam Ashley-Cooper (44).

Pas de chance pour l'Australie puisque peu après, c'est justement l'ailier anglais qui mettait sous pression la défense wallabie à un mètre de la ligne, avant que le capitaine Chris Robshaw ne profite d'un coup de chaud et d'un dégagement de Genia contré par Tom Wood pour aplatir (50e). Regonflés par ce scénario, les Anglais profitaient alors de la désorganisation de leurs adversaires pour s'échapper grâce à une feinte de Farrell dans laquelle plongeait la défense jaune (57e0). De quoi permettre finalement à l'ouvreur anglais (15 points) de garder un bon souvenir de l'après-midi car avec trois pénalités manquées, sa première période avait été un calvaire. L’Australie, elle, peut nourrir quelques regrets. Incapables d'inscrire le moindre point en seconde période, elle s’est inclinée pour la septième fois lors de leurs neuf derniers matches.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×