Victor MATFIELD - Afrique du Sud Australie - 12 août 2011 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Test Match

Test-match, Afrique du Sud-pays de Galles - Victor Matfield va entrer dans l'histoire des Springboks

Matfield va entrer dans l'histoire des Springboks

Par AFP
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 20/06/2014 à 12:28 -
Par AFP - Le 20/06/2014 à 12:28
Victor Matfield deviendra samedi le Springbok le plus capé de l'histoire, avec 112 sélections, mais il a toujours faim et s'est fixé pour objectif de disputer sa quatrième Coupe du monde l'an prochain, à 38 ans.

Samedi, à Nelspruit, le deuxième-ligne portera les galons de capitaine face au Pays de Galles, des Gallois que l'équipe d'Afrique du Sud a largement battus (38-16) une semaine plus tôt à Durban. Matfield avait décroché là sa 111e sélection, égalant le record du talonneur John Smit, qui a pris sa retraite internationale après la Coupe du monde 2011. Et il avait d'ailleurs choisi de faire de même, disputant le 9 octobre 2011, aux côtés de Smit, ce qu'il croyait alors être son dernier match sous le maillot springbok, lors du quart de finale perdu face à l'Australie (9-11). Il était même allé encore plus loin, puisqu'il avait décidé de mettre un terme à sa carrière rugbystique, tandis que Smit rejoignait les Saracens en Angleterre.

Retour à la compétition à 36 ans

Matfield mettait ainsi un terme à une longue carrière effectuée presque intégralement en Afrique du Sud, hormis un crochet de quelques mois par le RC Toulon lors du premier semestre 2008. Avec cet excellent preneur de ballon en touche, le club varois avait remporté le titre de champion de France de Pro D2 et obtenu sa remontée au sein de l'élite du rugby français. Après plus de deux années loin des terrains, Matfield annonce pourtant, en janvier dernier, son retour à la compétition au sein des Pretoria Blue Bulls.

Quelques semaines d'entraînement lui ont suffi, à 36 ans, pour prouver qu'il avait encore sa place dans le Super 15. Il n'a pas caché depuis qu'il nourrissait toujours une ambition internationale: champion du monde 2007, il veut porter de nouveau le maillot sud-africain et espère disputer en 2015 la Coupe du monde en Angleterre. Au vu de la grande richesse des Sud-Africains à son poste, le pari semblait complètement fou. Mais Matfield, qui a commencé sa carrière internationale en juin 2001 face à l'Italie, est finalement rappelé pour le match entre les Springboks et une sélection mondiale, le 7 juin.

Il vise une quatrième Coupe du monde

Il bénéficie notamment de la blessure du jeune Eben Etzebeth, contraint de déclarer forfait pour les deux matches, face au pays de Galles et celui contre l'Ecosse prévu le 28 juin. Et il montre sur le terrain qu'il peut encore rivaliser avec les meilleurs à son poste. "Depuis qu'il est revenu cette saison, il s'est fixé l'objectif d'être de nouveau un Springbok et il a travaillé très dur pour y parvenir, explique l'entraîneur sud-africain Heyneke Meyer. Personne ne peut douter du fait qu'il mérite sa place et qu'il est aussi un très bon capitaine par intérim, en l'absence de Jean de Villiers qui est blessé."

S'il fait bien partie du groupe des Springboks en Angleterre en septembre 2015, Victor Matfield pourra alors se réjouir, à 38 ans, d'avoir gagné le pari de jouer une quatrième Coupe du monde consécutive et d'entrer dans un "club" qui ne compte qu'une vingtaine de membres. Ce compétiteur tenterait alors de relever un nouveau défi: ravir au Néo-Zélandais Brad Thorn le titre de champion du monde le plus âgé. Le deuxième ligne All Black avait 36 ans et 262 jours lorsqu'il avait soulevé le trophée Webb Ellis, en octobre 2011.

Victor MATFIELD - Afrique du Sud australie - 12 août 2011
Victor MATFIELD - Afrique du Sud australie - 12 août 2011 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • lerugbymandu0720/06/2014 17:09

    Quel joueur !! Pendant longtemps, il a formé, et de loin, la meilleure deuxième ligne du monde avec Bakkis Botha.

  • viveros11120/06/2014 16:53

    Heyneke meyer est juste pragmatique. depuis qu'il pris les rênes des boks l n'a cesse arrêter d'integrer des jeunes qui a mon sens ont explosé, y a qu'a voir avec etzebeth, le roux et engelbrecht pour s'en apercevoir, cependant il aura besoin de vrais tauliers qui ont tous connus comme bakkies, victor et schalk pour encadrer cette jeune génération qui a mon avis a beaucoup plus de marge d’évolution que les kiwis.... a méditer

  • Airline20/06/2014 15:58

    C'est insolite que le premier producteur mondial de 2ème ligne tourne avec un papy et un vétéran à 1 ans de la coupe du monde!