Test Match

Les tests de novembre en bref - Le Sud donne la leçon

C’est l’éternelle rengaine: le rugby d’hémisphère nord est à la poursuite de son voisin du sud. Ces tests de novembre confirment pour l’instant la (très) nette supériorité des trois nations majeures.

 
Le Sud donne la leçon - Rugby - Test MatchDPPI
 

EN HAUSSE  : 

La Nouvelle-Zélande

Les All Blacks l’avaient gardé en travers de la gorge. Maîtres de leur rugby et dominateurs de la planète ovale, ils avaient cédé pour la dernière fois en novembre 2012, sur cette même pelouse de Twickenham. Plus qu’une défaite, c’était un camouflet rare dans leur histoire qu’ils avaient alors encaissé (38-21). Pour la revanche, le contexte était superbe: un stade plein comme un œuf, un haka couvert par les choeurs entonnant un "Swing low sweet chariot" à vous filer la chaire de poule et une rencontre de très haut niveau. Une semaine après avoir battu la France sans montrer leur plus beau rugby, les Néo-Zélandais sont montés en gamme pour triompher (30-22) d’Anglais décidément séduisants. A ce niveau de jeu, les All Blacks paraissent intouchables.

EN BAISSE  : 

L’Ecosse

Pas franchement que les Ecossais partaient favoris de cette rencontre face aux Springboks, récents deuxièmes du Four-Nations derrière les Néo-Zélandais. Mais si la défaite apparaît comme logique, la manière fait désordre. A ce propos, Tim Visser parlait après la rencontre de "honte". Il y a de cela. D’entrée, les Sud-africains mettaient la main sur le ballon, avançaient grâce à un plan de jeu à une passe simple mais efficace et finissaient par envoyer Alberts dans l’en-but (5e). Le début d’un long calvaire. Encaissant quatre essais sans être en capacité d’inscrire le moindre point, les Ecossais ont subi une lourde déroute à Murrayfield (0-28). Pas de quoi rassurer, après la victoire pourtant encourageante face au Japon la semaine précédente.

LE JOUEUR  : 

Scott Williams (pays de Galles)

L’Argentine n’était déjà pas au mieux de sa forme. Samedi au Millenium stadium de Cardiff, Scott Williams a fini de leur mettre la tête sous l’eau. Étincelant pour sa 22e sélection (déjà) à 23 ans seulement, le centre des Scarlets a été de tous les bons coups. Trois franchissements nets et directement impliqués sur deux essais, Williams avait la lourde tâche de faire oublier la doublette Jonathan Davies-Jamie Roberts, tous les deux blessés. Mission plus qu’accomplie. Et un sérieusement avertissement pour les Clermontois, qui affronteront à deux reprises les Scarlets en décembre.

L'ESSAI  : 

Sofiane Guitoune (France)

Il ne pouvait rêver mieux pour sa première sélection. Sofiane Guitoune, meilleur marqueur du Top 14, n'a attendu que sept minutes pour ouvrir son compteur d'essais sur la scène internationale au terme d'une magnifique action française. Après une touche sur les 22 mètres tonguiens parfaitement captée et une combinaison rondement menée, les Bleus perçaient le premier rideau, ce qui obligeait la défense adverse à se resserrer. Sur son aile droite, le Catalan se retrouvait seul quand le ballon sortait pour l'ouvreur Rémi Tales. Rapidement, les deux joueurs communiquaient et d'une superbe passe au pied, le Castrais renversait le jeu pour servir Guitoune. Ce dernier réceptionnait et s'en allait aplatir en coin la première marque de sa carrière chez les Bleus.

LA STAT  : 

322

A l'occasion de ces tests-matchs d'automne, l'IRB avait accordé une date officielle aux Barbarians français, pour un test-match face aux Samoa. Les Baa-Bas n'ont pas loupé le coche. Vainqueurs d'un petit point (20-19) sur la pelouse de Marcel-Michelin, les hommes emmenés par Fabrice Landreau ont parfois subi la vivacité de leurs adversaires mais ont finalement fait parler leur expérience. Certainement leur plus bel attout quand on sait que, au début du match, l'équipe alignée cumulée 322 sélections chez des nations majeures.

LA DECLA  : 

Joe Schmidt, tourné vers la réception des All Blacks après la défaite de l’Irlande face à l’Australie (15-32).

"C’est une tâche extrêmement compliquée qui nous attend mais il nous reste du caractère à faire valoir. J’espère que mes joueurs vont relever la tête faire plaisir à leurs supporters la semaine prochaine".

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |