George North Israel Folau - lions britanniques australie - 29 juin 2013 - Icon Sport
 
Test Match

Les Lions britanniques et irlandais veulent tout donner

Les Lions britanniques veulent tout donner

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 06/07/2013 à 10:24 -
Par Midi Olympique - Le 06/07/2013 à 10:24
Pour le troisième et dernier test qui les oppose à l'Australie, les Lions souhaitent se battre jusqu'à la mort pour remporter leur première série depuis seize ans.
 

A la vie, à la mort. C'est en ces termes que les Lions souhaitent aborder le "plus grand match de leur vie" samedi à Sydney. "Cela fait seize ans que les Lions n'ont plus remporté de série, calculait l'ailier Tommy Bowe. Tout le monde espérait avoir validé la victoire après le deuxième test, mais il faut s'y résoudre. Et cela nous offre un match encore plus incroyable à jouer. Nous allons tout donner sur le terrain". Et laisser derrière eux cette semaine étrange, entre le farniente du côté de Noosa et des entraînements beaucoup plus intenses depuis leur arrivée dans le New South Wales. "Dans nos têtes, c'est un peu comme la nage du canard, souriait le talonneur richard Hibbard. Au-dessus de l'eau, tout le monde croit que c'est calme, mais en-dessous, ça pédale... La semaine dernière nous étions dévastés par la défaite. Mais ce n'est pas souvent, dans le sport, que vous vous voyez offrir une seconde chance... Tout le monde veut graver son nom dans l'histoire des Lions".

Bowe: " Gagner pour Brian "

Une histoire qui, malheureusement, s'est arrêtée jeudi pour une légende du rugby: Brian O'Driscoll, non retenu par Warren Gatland pour le match décisif en vertu du retour de blessure de Jamie Roberts. Un traumatisme pour l'homme du Leinster, qui s'attendait plus sûrement à recevoir les galons de capitaine après la blessure de Warburton... Mais que ses partenaires cherchent désormais à évacuer. "Brian a tweeté pour faire part de sa déception, mais il est à 100% derrière l'équipe, assurait Bowe, son coéquipier en équipe d'Irlande. Bien sûr que, si nous gagnons, il y aura chez lui un peu d'amertume à ne pas avoir pris part au match. Mais cela aurait été facile pour lui de nous quitter et de prendre du bon temps à Sydney. Mais il s'est entraîné toute la semaine, était toujours le premier sur le terrain. Pour tous, il est une source d'inspiration. Il parle, communique, comme avant. Tout le monde sait sa déception mais il joue toujours à la perfection son rôle de leader. Tout le monde s'est fédéré autour de lui. Gagner pour lui, c'est une autre belle source de motivation". D'autant qu'aux yeux de la dizaine de Gallois titularisés, dont fait partie Hibbard, le choix d'Alun-Wyn Jones se trouve tout aussi valable. "Alun-Wyn est un vrai pro, une source d'inspiration, un leader par l'exemple. C'est une machine, attentif aux moindres détails sur et hors du terrain. Tout le monde sait qu'il peut mourir pour son équipe. Il veut toujours être le premier au plaquage, le premier au contest. Il va nous emmener".

Hibbard: " Dominer en conquête "

Il est vrai que c'est au niveau du pack que les Lions devront surtout montrés les crocs. Bougés par les Wallabies lors des deux premiers tests en conquête, les Lions ont en outre perdu gros avec Warburton dans le jeu au sol. D'autant que les Australiens, malins, souhaitent exploiter cette faille avec le rappel de George Smith... de quoi conférer une importante toute particulière au secteur de la mêlée ? Hibbard, tout heureux d'être dirigé par un arbitre issu de l'hémisphère Nord, veut le croire. "Les phases de conquête sont culturellement importantes pour nous, la plate-forme de notre jeu. Nous voulons les dominer en touche et en mêlée, ce à quoi nous ne sommes pas encore vraiment parvenus depuis le premier test. M. Poite, comme la plupart des arbitres français, est très attentifs à tous les aspects de la mêlée et sait récompenser celle qui domine. J'espère que nous serons celle-là". Y a plus qu'à...

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×