Heyneke Meyer - afrique du sud - 13 septembre 2013 - Icon Sport
 
Test Match

France-Afrique du Sud - Heyneke Meyer: "Je me moque de ce que font nos adversaires"

Meyer: "Je me moque de ce que font nos adversaires"

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/11/2013 à 11:03 -
Par Fabien Pomiès - Le 23/11/2013 à 11:03
Heyneke Meyer, l'entraîneur des Springboks, l'affirme: il préfère se concentrer sur le jeu des siens plutôt que de s'adapter à celui des Bleus.
 

Une défaite ou une victoire changera-t-elle votre année ?

Heyneke MEYER: Il est trop tôt pour en parler. On préfère rester concentré sur ce match. C'est vrai, ça a été une grande année jusqu'à présent, on a joué un bon rugby, notamment en attaque. On vient de battre les champions d'Europe (le pays de Galles) quatre essais à zéro, on a concédé un essai sur nos cinq derniers matches dans l'hémisphère Nord... C'est un match de plus, même si on n'a plus gagné ici en France depuis 16 ans. Pour nous, c'est un grand défi. Ce serait une année incroyable si on gagnait samedi et si on terminait invaincu notre tournée.

Le fait de jouer au Stade de France, où les Springboks ont des bons souvenirs en Coupe du monde (victoire finale en 2007, quart de finale en 1999), ajoute-t-il à la motivation?

H.M.: Une chose que j'essaie d'apprendre aux joueurs, c'est de ne pas trop s'occuper de ce qu'il y a autour, les terrains où l'on joue etc... Je ne veux pas qu'ils se perdent dans ce genre de réflexions. Ce sont des pros, ils doivent entrer sur le terrain, quel qu'il soit, et jouer bien. La France est une équipe brillante. Quand on voit le match face aux All Blacks, ils ont été malchanceux de ne pas faire match nul. Mais on reste concentré sur nous-mêmes et nos progrès. J'ai été déçu de la mêlée durant cette tournée, alors qu'on avait été superbe durant le Four-Nations. Beaucoup de joueurs ont déjà joué au Stade de France, mais affronter la France, c'est différent (l'Afrique du Sud n'a jamais gagné au Stade de France contre le XV de France, ndlr). Ils ont toujours une énorme mêlée, des bons porteurs de balle. Il faudra leur mettre la pression dès le début du match.

Ca fait longtemps que l'Afrique du Sud n'a pas affronté le XV de France. Est-ce un match difficile à préparer?

H.M.: C'est sûr. En même temps, vous me trouverez peut-être conservateur mais j'ai toujours cru dans un plan de jeu simple qu'on doit exécuter à la perfection et imposer à l'adversaire. Je dis ça avec respect, mais je me moque de ce que font nos adversaires: il faut bien défendre, bien attaquer, bien négocier nos occasions, trouver un équilibre dans notre jeu. Pieter de Villiers (ancien pilier du XV de France aujourd'hui entraîneur de la mêlée des Springboks) a parlé avec les gars, Gurthro (Steenkamp, pilier de Toulouse) et Bakkies (Botha, deuxième ligne de Toulon) aussi. Beaucoup de nos jeunes n'ont jamais joué contre la France mais nous avons des anciens pour les encadrer.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×