Test Match

Will Genia (Australie): "Plus dur qu'un match contre les All Blacks"

En pole position pour être élu meilleur joueur de la série entre les Lions et l'Australie, le demi de mêlée Will genia estime que son équipe, malgré les faveurs des bookmakers, est tout sauf sûre d'elle à vingt-quatre heures du décisif troisième test.

 
Genia: "Plus dur qu'un match contre les All Blacks" - Rugby - Test MatchDPPI
 

Après votre succès lors du deuxième test, la dynamique entre les deux équipes semble s'être renversée. Et les Wallabies font à leur tour figure de favoris pour le gain de la série... Cela ajoute-t-il à la pression de l'événement ?

Will GENIA: Les deux premiers tests se sont joués sur des pénalités manquées de dernière minute, donc quoi qu'on en dise, je ne vois pas pourquoi le troisième test serait moins serré. Après leur défaite, les Lions vont vouloir se resserrer autour de leurs points forts. Ils seront encore plus durs sur l'homme, plus physiques encore. Je peux vous assurer qu'il n'y aura pas un écart de dix points entre les deux équipe...

Entre les All Blacks et les Lions, quelle est l'équipe la plus dure à aborder ?

W.G: C'est différent. Les All Blacks jouent un rugby axé sur la vitesse, cherchent sans cesse à vous déborder par leur volume de jeu et leur dynamisme. Les Lions ont un jeu beaucoup plus physique, moins orienté sur le mouvement mais beaucoup plus exigeant sur les phases statiques où ils aiment imposer leur puissance, pour prendre trois points dès qu'ils le peuvent. Pour nous Australiens, le défi est peut-être encore plus dur d'affronter les Lions, car il s'agit davantage d'un choc de cultures.

A quelle physionomie de partie vous attendez-vous pour ce dernier match ?

W.G: Difficile à dire... Lors du premier test, il y a eu beaucoup de courses et de contre-attaques, le deuxième a été beaucoup plus physique et tactique. En tant que joueur, j'ai aimé disputer les deux ! Et je suis sûr que le troisième test sera encore différent.

Que vous inspire le retour, côté Lions, de Jamie Roberts à la place de Brian O'Driscoll ?

W.G: Il aurait probablement été titulaire s'il ne s'était pas blessé contre les Waratahs. C'est un gros joueur, très puissant, que les Lions vont probablement beaucoup utiliser en premier porteur de balle. Il faudra se concentrer sur ses courses, et surtout bien se baisser pour le plaquer, car il est très puissant. Bien sûr, je suis déçu pour Brian O'Driscoll qui aurait probablement aimé terminer sa carrière avec les Lions par un dernier test en forme de conte de fée. C'est un joueur qui a tout notre respect au vu de sa carrière et de son état d'esprit toujours irréprochable. Mais il faut faire avec la décision du coach adverse. Il ne l'a sûrement pas prise pour nous faire plaisir...

De votre côté, vous récupérerez pour ce match rien moins que George Smith... Un atout majeur ?

W.G: George est un monstre. Ce n'est plus le même joueur qu'il y a dix ans, mais il va nous apporter toute son expérience et sa science dans le jeu au sol. C'est un retour dont tout le monde se réjouit dans l'équipe. Et pas seulement parce que son histoire est jolie à raconter, croyez-moi...

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |