Test Match

Bleus: Papé revient à la barre

Pascal Papé a été désigné par Philippe Saint-André pour suppléer Thierry Dusautoir à la fonction de capitaine des Bleus pour la tournée de juin en Argentine. Le deuxième ligne parisien, exemplaire en club, ne part pas dans l’inconnu puisqu’il l’avait déjà été lors de la tournée de juin 2007.

 
Papé revient à la barre - Rugby - Test MatchAFP
 

Pascal Papé sera donc le capitaine de l’équipe de France édition 2012. Une nouvelle équipe, tant elle comprendra de nouveaux visages. Neuf, au total, dont sept ont tout juste 23 ans. Mais qui conduira ce XV de France soudainement rajeuni ? Pascal Papé bien sûr. A 31 ans et 40 sélections, la poutre du pack parisien aura la lourde tâche de mener la jeune troupe dans le combat contre les coriaces Pumas le 16 juin à Cordoba et le 23 juin à Tucuman. Un rôle que l’ex-Berjallien avait déjà tenu par le passé. Mais dont il ne doit pas garder un excellent souvenir: en tournée du côté de la Nouvelle-Zélande en juin 2007, le XV de France, alors privé de ses demi-finalistes de Top 14, avait été sévèrement battu le 2 juin à l’Eden Park (42-11), avant d’être étrillé une semaine plus tard au Westpac Stadium de Wellington (61-10).

Un baptême du feu douloureux au sens propre comme au figuré, puisque des pépins physiques avaient privé Papé du Mondial organisé en France la même année. Ces mauvais souvenirs n’ont pourtant pas entamé l’enthousiasme du Parisien, qui fut averti par téléphone par Philippe Saint-André: "Philippe me l'a annoncé hier (mercredi) lors du dernier jours des tests-physiques. Ma réaction a été bien sûr beaucoup de fierté quand il me l'a demandé. C'est beaucoup d'honneur que de suppléer Thierry".

"Ce qui nous attend, c’est du lourd"

Pascal Papé trouve là une bonne occasion d’évacuer la frustration générée par la non-qualification de son équipe pour les phases finales. A l’horizon, le deuxième ligne voit poindre un nouvel objectif: l’Argentine. "L'Argentine va être surprenante. Ce sera très difficile. Il y aura beaucoup d'émotion, ce sera la fin de la carrière internationale de Felipe Contepomi et de Rodrigo Roncero. Cette équipe va être surtout composée d'éléments issus des Pampas (sélection de jeunes, ndlr), qui ont l'habitude de jouer contre des nations du Sud. Ce qui nous attend, c'est du lourd", a t-il prévenu.

Philippe Saint-André a choisi d’adouber l’un de ses soldats les plus dévoués. Non un tribun, mais un guerrier. L’un de ceux que l’on suit pour ses actes, et non ses paroles. L’intéressé le reconnaît lui-même: "J'ai toujours été comme ça: s'il faut donner l'exemple, je préfère le donner sur le terrain qu'avec de grands discours bien ficelés. Bien sûr, ce qui se passe en dehors est important mais le plus important est de montrer la voie sur le terrain". Lui, ne changera rien à ses méthodes. Il l’a d’ores et déjà annoncé: "Je ne me prendrai pas plus la tête que ça, je vais essayer de le faire avec beaucoup de naturel, sans jouer un rôle et en tout cas avec beaucoup d'humilité, sans m'enflammer". En bon soldat.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |