Habana - Afrique du Sud - 22 juin 2013 - Icon Sport
 
Test Match

Les Springboks contents d'eux

Les Springboks contents d'eux

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 25/06/2013 à 11:53 -
Par Midi Olympique - Le 25/06/2013 à 11:53
Les Sud-Africains ont gagné le mini-tournoi qu'ils organisaient chez eux. Ils ont su relever le défi physique des Samoa en pleine ascension.
 

Les Springboks ont donc gagné le mini tournoi qu'ils organisaient sur leur sol (Castle Lager Incoming Series). Trois victoires en trois matches contre l'Italie, l'Ecosse et les Samoa. Trois fois, ils ont marqué au moins trente points même si les Ecossais les ont menacés en début de match (30-17). Mais Heyeneke Meyer, le sélectionneur, n'allait pas faire la fine bouche après le triomphe de samedi contre les Samoa (56-23) avec huit essais, dont un doublé de Bryan Habana qui atteint la barre des cinquante réalisations dans le circuit international. Les Springboks se méfiaient énormément de ce duel car les Samoa semblaient avoir franchi un pas depuis l'automne dernier et leurs victoires contre le pays de Galles (novembre), l'Italie et l'Ecosse (juin).

Meyer rappelait même qu'ils avaient failli surprendre les Français à Paris. "J'avais dit aux gars qu'il faudrait faire une performance spéciale. Je leur avais dit que je me foutais du score. Le score, c'est pour le public. Je voulais juste qu'ils gagnent leur défi individuel et qu'ils gagnent les millimètres, puis les centimètres qui font la différence. Ce match, ils devaient le jouer seconde par seconde et minute par minute..." Visiblement, le discours de l'ancien coach des Bulls a été entendu: "Notre pack a été énorme, c'est la meilleure performance d'un pack springbok depuis que je suis à ce poste".

Les Boks avec dix néophytes

Le sélectionneur des Springboks a aussi rendu hommage à son capitaine, le centre Jean De Villiers (86 capes et onze ans d'équipe nationale), qui avait failli déclarer forfait pour la finale officieuse du tournoi: "J'ai pris beaucoup de plaisir à jouer ce dernier match. Nous avions demandé aux joueurs de faire une grosse performance, surtout sur le plan physique et c'est justement là-dessus que nous avons été les meilleurs. C'est formidable de jouer dans une équipe où tout le monde fait son boulot et où on ne peut pas reconnaître le gars de 20 ans de celui de 32 ans..."

Les Springboks jouaient quand même avec un groupe qui comptait dix néophytes dont quatre ont participé au match de samedi: l'arrière Willie le Roux (seul titulaire), le pilier Trevor Nakyane, le trois-quarts aile Jan Serfontein et le demi de mêlée Piet Van Zyl. Mais soyons honnêtes, l'équipe qui a démarré la rencontre avait fière allure avec ses poids lourds: on se souviendra du doublé de Habana, de l'essai magnifique de JJ Engelbrecht et de la performance de deux hommes pas encore très connus hors de leur frontière mais qui sont en train de devenir des cadres: le troisième ligne François Louw qui joue à Bath en Angleterre et le talonneur blond des Cheetahs, Adrian Strauss, qu'un adversaire samaoan (So'oialo) attaqua méchamment dans son intimité, c'est dire s'il était visé. A noter le bel essai du centre JJ Engelbrecht, fruit d'un mouvement d'une rare limpidité des trois-quarts vert foncé.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×