Test Match

George North (Lions britanniques): "Je me suis senti affreux"

Auteur d'un essai superbe entâché d'un chambrage sur Will Genia qui lui a valu les remontrances de son staff et de ses partenaires, l'ailier gallois des Lions a exprimé ses regrets, tout en avouant s'être excusé dès la fin du match auprès du demi de mêlée australien.

 
North: "Je me suis senti affreux" - Rugby - Test MatchIcon Sport
 

Quel sentiment retenez-vous de votre essai inscrit la semaine dernière au terme d'un exploit personnel  ?

George NORTH: C'était mon premier essai pour les Lions... La sensation que m'a laissé cette course constituera quoi qu'il arrive un souvenir grisant, particulier. Sur le coup, j'étais vraiment heureux. Un peu trop peut-être...

Votre doigt pointé en direction de Will Genia a fait couler beaucoup d'encre... Comment l'expliquez-vous  ?

G.N: Effectivement, on m'a beaucoup parlé de ce geste... A la fin du match, je suis allé m'excuser auprès de Will Genia. Je ne saurai pas vraiment expliquer ce qui m'a pris. C'était mon tout premier essai pour les Lions, il était assez spécial. C'est tout un trop-plein d'émotion qui est ressorti.

Avez-vous essuyé des reproches de la part de votre staff  ?

G.N: Quand j'ai revu l'action, je me suis senti affreux.. Mais je dois faire avec et le prendre sur mon dos. Andy Farrell a eu des mots très durs à propos de ça, et il avait raison. Il m'a notamment rappelé que le rugby est un sport de gentlemen et que ce genre de geste n'y a pas sa place.

Vos partenaires vous en ont-ils parlé  ?

G.N: J'ai vu tout de suite après dans les yeux de mes coéquipiers que je venais de commettre une bêtise. C'est très dur d'expliquer ses émotions lorsque vous marquez un essai... Mais j'ai instantanément su qu'en terme d'esprit sportif, j'avais franchi la ligne blanche. Je me suis senti très mal à l'aise et effectivement, j'ai reçu pas mal de remarques après avoir fait cela.

Warren Gatland ne vous en a pas tenu rigueur, en vous titularisant tout de même pour ce match décisif quand Alex Cuthbert, lui aussi auteur d'un essai, a fait les frais du retour de Tommy Bowe..

G.N: Nous avons la chance de remporter la série. Il faut finir le travail. Tout le monde est très impatient, mais les sensations du groupe sont bonnes.

Quel regard portez-vous sur Israel Folau, votre vis-à-vis, auteur d'un doublé le week-end dernier pour sa première sélection  ?

G.N: C'est un sacré joueur... (il sourit) C'est une grande oie (sic!) qui est très difficile à décrypter pour son vis-à-vis. Il va très vite, possède de bons appuis et d'un gros raffût et se trouve en plus excellent dans les airs... Nous l'avons tous remarqué ce week-end et il faudra l'empêcher de reproduire pareille performance.

Folau est un ancien joueur de XIII et de footy. En quoi son passé influe-t-il à vos yeux sur sa manière de jouer  ?

G.N: Le rugby à XV est le sport idéal pour lui dans la mesure où il lui permet d'exprimer à la fois ses qualités balle en main, héritées du rugby à XIII, et dans le jeu aérien, qu'il a développé dans le foot australien. Il m'a beaucoup impressionné le week-end dernier.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |